1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un "grexit" n'est plus exclu

Alors que la Grèce continue de réclamer un allègement de sa dette, les Européens et avant tout les Allemands exigent qu'Athènes applique enfin les réformes devant redresser le pays.

Plusieurs journaux allemands semblent ne plus exclure un "grexit ", une sortie de la Grèce de la zone euro.

Le quotidien à grand tirage Bild cite le vice -chancelier et ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel. Le social démocrate dit vouloir aider la Grèce et la maintenir dans la zone euro, mais martèle : "non seulement le temps commence à manquer, mais partout en Europe, la patience également ! A travers toute l'Europe, il y a le sentiment croissant que ça suffit!".

Symbolbild Countdown Griechenland Uhr Taschenuhr

Pour la Grèce, "le temps commence à manquer"

"Que même le vice-chancelier, - qui jusqu'ici avait louvoyé de manière tactique dans la crise de l'euro-, se laisse aller à de telles paroles vis à vis d‘Athènes, illustre à quel point Berlin juge la situation désespérée, estime l'éditorialiste du journal Hessische Allgemeine Zeitung.

"C'est l'heure du populiste!“ relève le quotidien de Francfort, Frankfurter Rundschau.

Sigmar Gabriel

Le vice-chancelier et ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel perd patience vis à vis d'Athènes

Le chef du parti social-démocrate fait savoir à Athènes que les familles et les employés allemands ne paieront pas pour les promesses électorales d'un gouvernement „en partie communiste“. Bravo, Monsieur Gabriel ! Un tel niveau de discussion en Allemagne est incroyable et inquiétant. Certes, beaucoup d'erreurs ont été commises à Athènes. Mais aussi à Bruxelles, Berlin et Washington! La solution de la crise de l'endettement grec ne peut consister à mener une politique au détriment des Grecs les plus pauvres, en réduisant les retraites et en augmentant la TVA. Débiteurs et créanciers doivent trouver un compromis!"

"D'une manière ou d'une autre la Grèce continuera d'avoir besoin d'une aide financière substantielle, estime le quotidien Sächsische Zeitung de Dresde: " Et l'Allemagne devra en fournir une grosse partie. Cela, on doit le dire à tous ceux qui pensent qu'il faut arrêter de verser des milliards à ces Grecs ingrats, imprévisibles et rénitents. La Grèce a besoin d'un nouveau programme d'aide, que ce soit au sein de la zone euro ou en dehors de la zone euro !", souligne l‘éditorialiste.

Autre thème évoqué : Les derniers plans du Pentagone

Le Pentagone envisage de déployer des armes lourdes, des chars de combat, des véhicules blindés d'infanterie en Europe de l'Est et dans les pays baltes afin de prévenir toute nouvelle agression russe en Europe. Le Pentagone envisage de stocker assez d'armes pour permettre d'équiper quelque 5.000 soldats, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

USA Pentagon in Washington

Vue d'ensemble du Pentagone à Washington, le Département de la Défense, construit de 1941 à 1943

"Ces derniers temps, des dirigeants russes se moquent de plus en plus fréquemment de la crainte des voisins de la Russie et de leurs appréhensions anti-russes. Alors qu'en Russie, Staline est de plus en plus réhabilité, ses victimes sont ainsi bafouées. Que leurs descendants veuillent tout entreprendre pour assurer leur sécurité, cela est compréhensible, souligne l'éditorialiste. Une protection militaire renforcée par les Etats-Unis serait là appropriée et rassurante pour leurs pays, croit la FAZ qui conclut: En dépit des réactions offusquées de la Russie, cela serait une contribution pour renforcer la sécurité en Europe."


default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !