1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un goût d'inachevé à Alger

Les groupes armés en conflit avec Bamako dans le nord du Mali demandent un délai pour parapher le document proposé à Alger. Une demande formulée lors de la clôture du 5ème round des pourparlers. Un repli stratégique ?

Écouter l'audio 02:06

"Expliquer avant de signer, c'est la démarche choisie par les groupes armés belligérants"

L'accord, qui est le fruit d'une médiation de l'Onu, ne règle pas tous les problèmes mais est "une étape décisive vers la paix et la réconciliation", précise la déclaration finale. Le document a été signé par le gouvernement malien, les groupes armés qui lui sont favorables et la médiation. En réaction, plusieurs centaines de manifestants ont défilé à Kidal, la grande ville du nord du Mali, pour dénoncer "la mascarade d'Alger". Face à cette pression, les représentants de la coordination des mouvements de l'Azawad n'avaient autre choix que de décider d'attendre. Mais ce faisant, le risque est grand, estime Rinaldo Depagne, directeur du projet Afrique de l'Ouest de International Crisis Group (ICG)

Ecoutez ci-dessous l'analyse de Rinaldo Depagne et les explications de notre correspondant à Bamako, Yaya Konaté.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !