1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un fonds pour les victimes de Boko Haram

Réunis ce vendredi à Oslo en Norvège, quatorze pays ont promis de débloquer en urgence 672 millions de dollars. L’enveloppe permettra de venir en aide à plus de 2,3 millions ayant fui les exactions de Boko Haram.

Écouter l'audio 02:57

"La communauté internationale doit instituer un mécanisme de surveillance, de suivi et d’évaluation de cette aide là." (Maina Karté Boukar)

L’enveloppe permettra de venir en aide à plus de 2,3 millions de personnes, démunis après avoir fui les exactions du groupe islamiste Boko Haram. Vu l’état d’indigence dans lequel vivent ces personnes victimes de Boko Haram, les donateurs internationaux se sont engagés à débloquer cette année 457 millions de dollars. Alors que l’ONU a estimé les besoins à hauteur de 1,5 milliard de dollars, plus du triple. L’initiative est tout de même unanimement saluée dans les pays concernés par les exactions de la secte islamiste Boko Haram. Mais, le politologue Nigérien, Maina Karté Boukar plaide pour que ce fonds soit géré avec parcimonie:

" Il faut que nos exécutifs en concertation avec  les agences humanitaires réfléchissent sur la formule permettant d’optimiser cette aide là. Si ça vient sous forme budgétaire, effectivement ça peut aller dans des dépenses militaires ou bien d’autres dépenses régaliennes qui vont peut-être échappé au contrôle de l’institution parlementaire et d’autres partenaires techniques. Il faut que la communauté internationale institue un mécanisme de surveillance, de suivi et d’évaluation de cette aide là."

 

Les besoins des personnes qui ont fui les exactions de Boko Haram 

Plusieurs ONG humanitaires confirment qu’au moins 7 millions de personnes dans le bassin du Lac-Tchad souffrent  de famine. Et l’insécurité complique de plus en plus la tâche des organismes d’aide. Les populations déplacées manquent aussi d’accès aux soins, surtout ceux atteint par le VIH/SIDA, ou d’autres maladies. Une situation qui pourrait s’améliorer, avec l’aide d’urgence décidée à Oslo en Norvège.

Vous pouvez écouter l'élement sonore de ce sujet en cliquant sur l'image ci-dessus.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !