Un espion bien tranquille | Europe | DW | 15.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Un espion bien tranquille

Une villa prussienne, une chanson symbole du printemps de Prague et un agent secret: l'histoire est au rendez-vous de cette édition de Carrefour europe

default

L'espion qui vient du froid devant la Porte de Brandenburg

Art contemporain pour villa abandonnée:

Vous en connaissez sans doute ... des lieux insolites que l’on a converti en musées, salles de concert ou lieu de rencontre pour manifestations culturelles.

Deutschland Bonn Kunst Villa Ingenohl

La villa Ingenohl à Bonn avec l'exposition "regard en arrière sur le futur"

A Bonn, l’ancienne capitale fédérale allemande, des artistes ont investi une villa abandonnée, au bord du Rhin, construite à la fin du 19ème siècle., le temps d’une exposition d’art contemporain. Elise Cannuel a visité cette villa.

Une chanson pour le printemps de Prague

Le 21 aout 2008 les troupes soviétiques mettent un terme brutal au dégel en tchécoslovaquie, á l' espoir d'un socialisme à visage humain. Le 25 des jeunes tchèques manifestaient sur la place Wenceslas pour la démocratie Et tout à coup une chanson prend son envol. Martha Kubisova chante : puisse la paix rester dans ce pays, puisse la peur et la colère disparaître... ».

Bildgalerie Prager Frühling 1968

Des étudiants tchèques contre les chars soviétiques

Crée à l'origine, hors de tout contexte politique, pour un feuilleton télévisé "le Comte de Monte-Christo", la chanson Modlitba pro Marteu va symboliser la résistance á l'occupant.

L'espion qui vient du froid

Karel Köcher est le seul agent de l’Est qui a réussi à infiltrer la CIA pendant la guerre froide, en tout cas le seul connu à ce jour. Enrôlé par les services secrets tchécoslovaques au début des années 1960, il se fait passer pour un réfugié politique et arrive aux Etats-Unis avec son épouse en 1965. Karel Köcher va se faire recruter par la CIA quelques années après son arrivée, et va devenir l’un des plus précieux informateurs de Prague,b#b et donc de Moscou. Tellement précieux qu’après son arrestation à New-York, Moscou va accepter de l’échanger en 1986 contre le célèbre dissident Anatoly Sharansky, devenu Nathan Sharansky. Aujourd’hui, Karel Köcher coule une paisible retraite dans sa maison près de Prague, où Alexis Rosenzweig l’a rencontré et lui a demandé comment lui était venue l’idée de cet échange :

Carrefour Europe est une émission de la Deutsche Welle réalisée en partenariat avec Radio Prague Internationale et EURANET, le réseau des radios européennes.

Audios et vidéos sur le sujet