1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un duel qui continue de faire l’objet de commentaires

Ce mardi, les journaux allemands commentent, entre autres, la relance du débat en Allemagne sur la taxe écologique, un thème abordé d’ailleurs lors du duel télévisé dimanche soir entre le chancelier Gerhard Schröder et la candidate de l’opposition conservatrice Angela Merkel.

Avec la distance, les commentateurs se font plus critiques dans leur analyse de cette joute oratoire de 90 minutes. « Les discussions se sont noyées dans le détail de pourcentages et de centimes, de données statistiques apprises par cœur, relève le SÜDDEUTSCHE ZEITUNG. Et puis l’Allemagne sait maintenant qu’Angela Merkel, parvient à garder le sourire au moins le temps d’une émission. Ce qui lui a valu de nouvelles sympathies. Gerhard Schröder nous a rappelé qu’il n’a pas oublié ses origines très modestes et qu’il considère les ouvriers comme les plus productifs. Ce qui lui a ramené des sympathies perdues. »…

Encore un peu plus dur, le commentaire du journal économique FINANCIAL TIMES DEUTSCHLAND qui dresse ainsi le protocole de ce duel télévisé: « rien, ou du moins presque rien n’a été dit et cela simultanément sur quatre chaînes ! La conclusion ? On pourrait entamer la rengaine de la perte de la culture politique et de l’art du débat en Allemagne. Mais il serait plus juste de prendre pour ce qu’elle est cette formule du « duel télévisé ». Et là, on ne doit pas espérer pouvoir assister à une lecon d’éducation sociale, à un débat de fond, programmatique. Ce n’est qu’ une émission de variétés… »

Face à la flambée des prix du pétrole, la proposition d’ Angela Merkel de réduire la taxe écologique sur le carburant pour soulager les automobilistes, a relancé le débat sur la politique énergétique du pays ...

« Dès que le prix du carburant augmente sensiblement en Allemagne, c’est la colère des automobilistes qui prend le pouvoir à Berlin, ce qui a généralement des conséquences négatives estime le HANDELSBLATT. Le journal rappelle que la coalition gouvernementale rouge - verte à Berlin, lors de la dernière flambée des prix du pétrole, avait calmé les automobilistes en colère en subventionnant le trajet entre domicile et lieu de travail. Les prix avaient par la suite baissé, mais cette subvention fiscale qui coûte des milliards est restée, bien qu’elle grève le budget et nuit à l’environnement. Cela devrait être une lecon pour la CDU CSU. Mais ce n’est pas le cas. La candidate à la chancellerie s’incline déjà devant les automobilistes et promet de baisser la taxe écologique » …

Pour le GENERAL ANZEIGER de Bonn, le ministre de l’Environnement ne dit pas vraiment la vérité lorsqu’il dit que la taxe écologique n’est pas responsable du prix élevé de l’essence…Car il ne peut nier que sans cette taxe, le litre d’essence coûterait 15 cents de moins. Mais ce qui est vrai aussi c’est que sans cette taxe, la situation des caisses retraites serait désastreuse, puisque c’est elle qui les alimentent en grande partie… »

  • Date 06.09.2005
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ci
  • Date 06.09.2005
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ci
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !