1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un couple qui dure

Les 50 ans du Traité de l'Elysée et l'amitié franco-allemande sont également célébrés en Une des journaux. Des journaux qui s'intéressent par ailleurs aux élections législatives qui ont lieu ce mardi en Israël.

"Vive l'amitié franco-allemande!" écrivent en cœur les ministres français et allemand des Affaires étrangères, Laurent Fabius et Guido Westerwelle, dans une tribune commune publiée par la Frankfurter Allgemeine Zeitung, dans laquelle ils rappellent notamment la portée quasi révolutionnaire du Traité de l'Elysée pour les relations franco-allemandes mais aussi pour l'Union européenne. Une Union que Paris et Berlin souhaitent préserver ensemble de l'érosion. Une Union que les deux dirigeants voient comme une solution et non pas un problème pour relever les défis actuels. Une Union, enfin, qui a certes un prix mais qui aussi une valeur énorme dont les citoyens européens profitent chaque jour.

La Süddeutsche Zeitung publie elle deux commentaires à propos de l'amitié franco-allemande. L'un est signé par la directrice éditoriale du quotidien français Le Monde et insiste sur la solidité du couple franco-allemand en dépit des épreuves. On s'en rend d'autant plus compte, écrit la journaliste, quand on pense au conflit qui oppose encore aujourd'hui, à des milliers de kilomètres de Paris et Berlin, la Chine et le Japon, eux aussi rivaux ancestraux. L'autre commentaire signé par un éditorialiste de la Süddeutsche Zeitung revient sur les multiples différences entre la France et l'Allemagne et que le Traité de l'Elysée n'a bien sûr pas effacées. Il n'empêche que ces différences ne changent rien au fait que les deux pays n'ont jamais été autant qu'aujourd'hui sur la même longueur d'onde, que ce soit en politique ou dans d'autres domaines.

Wahlen in Israel

Les élections législatives devraient accoucher d'une Knesset dominée par la droite et les partis religieux

On vote ce mardi en Israël et les journaux se penchent également sur ces élections qui devraient reconduire le Premier ministre Benjamin Netanyahu au pouvoir. die tageszeitung s'intéresse aux Israéliens arabes qui pourraient avoir une influence énorme sur la géographie politique d'Israël mais qui ne s'en servent pas : ils ont par exemple décidé de boycotter le scrutin. Pourtant, écrit l'auteur qui est lui même israélien et arabe, si nous investissions notre énergie dans la construction d'un Etat commun, d'une société commune, nous pourrions devenir le symbole le plus fort du monde en terme de réconciliation. Au quotidien, de nombreux exemples montrent qu'Arabes et Juifs vivent et travaillent ensemble de manière tout à fait pacifique. Pour transférer cette entente et cette coopération au niveau politique, il faudrait, selon l'auteur, commencer par aller voter aujourd'hui.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !