1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un congrès sur fond de révélations de corruption en Chine

Le Parti Communiste chinois tient congrès depuis mercredi. Il s'agit du rassemblement quinquennal des ténors du plus grand parti au monde. Avec en toile de fond des révélations de corruption.

 L'événement politique risque d'être assombri par des révélations sur la corruption qui mine le sommet de l'Etat. Des révélations faites par un milliardaire chinois qui vit aux Etats-Unis. Cette année, les regards ne sont pas seulement tournés vers Pékin où se tient le 19ème congrès du Parti Communiste chinois. Beaucoup regardent vers les Etats-Unis. Car depuis son luxueux appartement de New York, le milliardaire chinois Guo Wengui mène une lutte contre le Parti Communiste. 

Dans les jours précédant l'ouverture du congrès, l'homme a lancé un flot de révélations sur la corruption qui a fait trembler les plus hauts dignitaires du parti. Selon Kristin Shi-Kupfer, experte dans un centre de recherche à Berlin :

"Guo a ébranlé toute l'élite politique de la Chine avec ses accusations. Même si ses déclarations sont diversement appréciées du point de vue de leur qualité" explique t'elle.


Parce que le milliardaire ne convainc pas tout le monde non plus. S'il a pu amasser tant de richesses, c'est sans doute grâce à des passe-droits dont il aurait bénéficié dans le système, disent certains. Mais Kristin Shi-Kupfer, estime qu'il y a peut-être une part de vérité :
"Il a sûrement des informations obtenues grâce à des gens du système, sinon Pékin n'aurait pas réagi avec tant de nervosité."

China Peking Kommunistischer Parteitag Xi Jinping (Reuters/A. Song)

Le président chinois Xi Jinping s'exprimant durant le congrès

Pression sur  Xi Jinping

Entre des révélations sur des transactions financières illicites et des scandales sexuels, Guo Wengui pense pouvoir donner l'insomnie aux dirigeants chinois qui ont saisi Interpol pour l'arrêter. 
Parmi ses cibles, Guo Wengui vise très haut. Ainsi, Wang Qishan, probable futur Premier ministre et bras droit du président Xi Jinping en charge de la campagne anti-corruption. Guo accuse la famille de Wang d'obscures transactions dans le secteur de l'aviation et du tourisme.

Même si le régime de Pékin essaie de se défendre face à ces révélations, celles-ci obligent le président Xi Jinping à faire plus attention à ce qui se passe dans son entourage. Willy Lam Enseignant à l'Université de Hong Kong insiste lui sur le fait que :

" La campagne anti-corruption de Xi Jinping et de Wang Qishan durant les cinq dernières années a montré beaucoup de faiblesses. Elle épargne les membres des puissants clans Zemin, Jintao, Jiabao etc. Donc les allégations de Guo Wengui pourraient maintenant mettre la pression sur Xi Jinping."


Xi Jinping, très applaudi lors de son discours d'ouverture du congrès du parti communiste, devrait logiquement être investi pour un nouveau mandat, à moins qu'une révélation de Guo Wengui vienne arrêter ce processus. Le milliardaire a promis de livrer sous peu de nouvelles informations.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !