1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un cessez-le-feu au Soudan du Sud

Après quatre jours de combats meurtriers entre les forces loyalistes, fidèles à Salva Kiir et les ex-rebelles aux ordres du vice-président Riek Machar dans la capitale Juba, les combats auraient fait au moins 300 morts.

Le secrétaire-général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé "un embargo immédiat sur les armes" destinées au Soudan du Sud et de nouvelles "sanctions ciblées" contre les fauteurs de trouble. Michael Makuei, le ministre de l'information, a déploré cette escalade de violences entre les deux camps.

‘'C'est regrettable que nous ayons perdu des vies en ce moment où nous ne nous attendions pas à cela. Mais ça nous est arrivé. Néanmoins, nous disons à tous: revenons à la mise en œuvre de l'accord…. ‘'

Il s'agit de l'accord de cessez-le-feu conclu en août 2015 pour mettre un terme à une guerre civile qui ensanglante cette jeune nation depuis plus de deux ans. Mais depuis, cet accord n'a jamais été respecté, comme l'ont signalé les experts internationaux et c'est la population civile qui en paye le prix selon Peter Schumann, ancien coordinateur des Nations Unies au Soudan:

‘'La population civile est attaquée parce que simplement elle appartient soit à l'ethnie de l'opposant Riek Machar, soit à celle du Président Salva Kiir. Selon ce que je vois ou entends à Juba, il y a une plus grande probabilité d'escalade de la violence dans ce pays que de stabilité''.

Des milliers d'habitants ont dû fuir, certains se sont réfugiés dans un camp des Nations Unies, qui a été aussi la cible des tirs. D'autres ont rejoint une base de l'ONU, proche de l'aéroport. Le Conseil de sécurité de l'ONU a renforcé la mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss), en la dotant d'hélicoptères de combat.

Le président de la Commission de surveillance et d'évaluation de l'accord de paix, Festus Mogae, a pour sa part demandé l'organisation "dans les plus brefs délais" d'un sommet de l'Igad, qui rassemblerait les pays de la région à Juba.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !