Ukraine : pas de présidentielle à l′Est | International | DW | 25.05.2014
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Ukraine : pas de présidentielle à l'Est

A l'ouest, au sud et à Kiev, les Ukrainiens se sont rués aux urnes pour élire leur président mais dans l'Est du pays, les séparatistes avaient prévenu: toute tentative de vote serait empêchée, y compris «par la force».

Au total, plus de 36 millions d'électeurs ukrainiens étaient appelés aux urnes ce dimanche pour élire leur président. Un président qui aura la lourde tâche de mettre fin à l'insurrection pro-russe qui menace l'unité du pays depuis six mois.

Aux premières heures ce dimanche, de longues files d'attente se sont formées devant les bureaux de votes de Lviv dans l'ouest, à Kharkiv en passant par Kiev. Mais dans l'Est séparatiste où les insurgés ont prévenu qu'ils feraient tout pour empêcher le déroulement du scrutin, l'immense majorité des bureaux de vote sont restés fermés. A la veille du scrutin pourtant, les autorités de Kiev avaient annoncé qu'elles tenteraient d'acheminer de nuit à bord de blindés et d'hélicoptères des urnes et bulletins de vote mais ce dimanche selon la Commission centrale électorale, seul un tiers des districts électoraux des régions de Lougansk et de Donetsk fonctionnait :

"L'Ukraine est maintenant un autre pays, donc je ne vois pas pourquoi nous devrions prendre part à cette élection", a déclaré à l'AFP Elisabeta, dans le centre-ville de Donetsk.

Les Ukrainiens se sont rués aux urnes mais dans l'Est la majorité des bureaux de vote étaient fermés

Les Ukrainiens se sont rués aux urnes mais dans l'Est la majorité des bureaux de vote étaient fermés

D'autres n'ayant pas pu prendre part au vote dénoncent une violation de leurs droits civiques. De Donetsk et Louhansk, où les séparatistes ont proclamé le 11 mai dernier des "républiques populaires" indépendantes à l'issue d'un référendum controversé, les militants pro-russes ont bloqué le scrutin. Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se sont en grande partie retirés de la région de Donetsk pour des raisons de sécurité.

Dans la même région, un photographe italien et son traducteur russe ont été tués par des tirs d'obus. Il s'agit du premier journaliste tué dans l'Est depuis le début des combats en avril. Un photographe français a également été blessé.

Petro Porochenko grand favori

Selon un sondage réalisé à la sortie des urnes, le milliardaire Petro Porochenko a
remporté dès le premier tour l'élection présidentielle avec plus de 55% des voix. Âgé de 48 ans, cet homme d'affaires et ancien ministre a soutenu avec ferveur les manifestations qui ont abouti le 22 février à la destitution de Viktor Ianoukovitch.

Le président russe Vladimir Poutine, annonçait vendredi qu'il respecterait le "choix du peuple ukrainien" et travaillerait avec le chef de l'Etat élu. Des propos accueillis avec réserve par Washington.

Le résultat officiel devrait être annoncé lundi après-midi avant que les observateurs de l'OSCE émettent un jugement sur le déroulement du scrutin.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !