1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Ukraine : La peur d'une guerre fratricide

Les journaux allemands reviennent sur le projet d'accord de libre échange entre Bruxelles et Washington. Et sur la situation politico-militaire en Ukraine. Une crise qui risque de plonger le pays dans la guerre civile.

" Nous avons une grosse peur " titre le journal die Tageszeitung, qui montre en "une", des pro-russes, armés de pelles et de bâtons entrain de casser les portes d'un commissariat à Odessa - dans le sud du pays. Depuis le debut de la crise à Odessa, souligne le journal, au moins 70 personnes ont été assassinées. Pour le ministre allemand des affaires étrangères, il faut de nouvelles négociations à Genève entre les protagonistes. Berlin estime, en effet, que 10 mauvaises conférences internationales sur l'Ukraine, valent mieux qu'une bonne guerre affirme Frank Walter Steinmeier. Pour appuyer ces efforts diplomatiques, le secrétaire général de l'Onu, Ban K-moon, en personne se propose d'ailleurs comme principal médiateur.

Zusammenstöße in der Ukraine Odessa 2.5.2014

A Odessa, les attaques de tout genre sont qotidiennes

De son côté, le Journal die Welt, revient sur le dernier bilan des combats, qui opposent les séparistes pro-russes à l'armée ukrainienne dans la ville de Slaviansk. Selon le journal, au moins une douzaine de personnes au moins ont été tuées et un hélicoptère de combat détruit sur place à Slaviansk.

A Kiev, la capitale Ukrainienne, la crainte d'une guerre fratricide entre nationalistes ukrainiens et pro-russe est plus que jamais présente dans tous les esprits note le journal. C'est dans ces conditions que les pays occidentaux, alliés du gouvernement de transition, ont de nouveau appelé Kiev, à tout faire pour organiser l'élection d'un président légitime le 25 Mai. Ceci facilitera peut-être les négociations avec Moscou conclut Die Welt.

Enfin, les journaux allemands reviennent également sur l'accord de libre échange entre l'Union européenne et les Etats-unis. Avec ce nouveau pacte commercial, Bruxelles et Washington veulent instaurer de nouveaux critères pour l'économie mondiale. Plus de 470.000 personnes ont signé une pétition contre la politique commerciale américaine défavorable à l'Europe. Il s'agit essentiellement du non respect de l'environnement, des consommateurs et de l'espionage des données personnelles de citoyens européens par les Etats-unis.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !