1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

UE-Russie : l'art de ne rien faire qui fâche

Le dernier sommet de Mafra s'est soldé par très peu d'avancées concrètes, illustrant le fait que les relations entre l’Union européenne et la Russie traversent une période difficile.

Le président russe Vladimir Poutine au sommet de Mafra

Le président russe Vladimir Poutine au sommet de Mafra

Actualités

Le mauvais coup de Valéry Giscard d’Estaing à Gordon Brown. L'ancien Président français a en effet écrit dans le quotidien britannique The Independant que les modifications apportées au nouveau Traité, par rapport à l’ancien projet de Constitution, étaient minimes et que celles-ci visaient surtout à éviter le recours au référendum. Un mauvais coup en effet de l’ancien Président de la Convention – qui avait élaboré la défunte Constitution – à l’actuel Premier ministre Gordon Brown qui, lui, ne souhaite pas organiser de référendum sur ce texte. Par peur de le perdre bien sûr. La presse britannique, largement eurosceptique, s’est bien entendu emparée du sujet. Bref, Gordon Brown aurait préféré que Valéry Giscard d’Estaing lui épargne ce genre de surprise.

Et puis une autre déconvenue pour Gordon Brown : Robert Mugabe est invité au prochain sommet Union européenne-Afrique qui se tiendra à Lisbonne en décembre. La présidence portugaise de l’Union aura donc ce qu’elle voulait : un sommet Europe-Afrique, le premier depuis sept ans, avec la présence de tous les chefs d’Etat, y compris donc le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe. Mais Gordon Brown refuse de parler avec Mugabe et il a affirmé que si ce dernier était invité, alors ni lui ni aucun de ses ministres ne seraient présents à ce sommet. L’issue diplomatique semble donc encore pour le moins incertaine.

Interview

Vendredi dernier s’est déroulé à Mafra au Portugal une rencontre entre l’Union européenne et la Russie. Celle-ci a débouché sur peu d’avancées concrètes, dans une période où les relations russo-européennes se caractérisent par une certaine tension. Depuis l’élargissement de l’Union européenne, en mai 2005, deux visions des relations avec Moscou se font face au sein de l'Union : celle de la partie occidentale du continent, plutôt soucieuse d’entretenir de bonnes relations économiques avec Moscou. Et celle des nouveaux Etats membres qui dénoncent la naïveté de cette politique et réclament un durcissement.

Les parlementaires européens ont débattu la semaine dernière de cette question des relations avec la Russie. Et le groupe des Verts a organisé cette semaine une conférence à Moscou sur les Droits de l’homme. Hélène Flautre est eurodéputée, elle est Présidente de la sous-commissions des Droits de l’Homme, et elle revient sur ce qu’elle appelle la complaisance des Européens vis-à-vis de la Russie.

Reportage

Ajoutez 17 grammes de sucre pour un litre de vin et vous obtiendrez un degré de plus d'alcool au résultat final. Ce procédé s’appelle la chaptalisation, une pratique qui n'a rien de nouveau.

Le problème c’est que depuis une dizaine d’années, les importations de vins ont augmenté de 10% en Europe alors que les exportations progressent très lentement. Il y a donc surproduction et pour l’enrayer et faire face à la concurrence des vins californiens, chiliens ou encore australiens, la Commission européenne a fait une série de propositions comme l’arrachage des vignes ou encore la suppression de la chaptalisation. Cette dernière proposition est jugée inacceptable bien sûr par les viticulteurs allemands qui ont recours systématiquement à l’ajout de sucre. Un reportage de Sabine Géli et Julia Heiß.

  • Date 01.11.2007
  • Auteur Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ms
  • Date 01.11.2007
  • Auteur Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ms