1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

UE - Chine : rien à déclarer !

Les journaux reviennent sur le sommet Union Européenne-Chine d’hier à Bruxelles. Un sommet sans éclats, alors que les sujets de discorde ne manquaient pas.

Jose Manuel Barroso, Herman Van Rompuy, Wen Jiabao

Jose Manuel Barroso, Herman Van Rompuy, Wen Jiabao in Brüssel

L'Union européenne est censée être un partenaire particulièrement important pour la Chine, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Si c'est effectivement le cas, on n'ose pas imaginer comment la République populaire traite ses partenaires moins importants. La Chine voulait imposer des conditions drastiques pour l'organisation de la conférence de presse officielle. Le fait que celle-ci ne soit annulée que grâce à l'intervention de journalistes bruxellois montre que l'Union européenne a bien du mal à défendre les principes de la démocratie.

La crise entre la Chine et le Japon inquiète la communauté internationale

La crise entre la Chine et le Japon inquiète la communauté internationale

Il n'y a pas eu de retransmission complète du discours du Premier ministre Wen Jiabao à la télévision, ajoute la Badische Zeitung. Peu avant la fin, sur un sujet délicat, elle a même été interrompue. Mais n'y voyez surtout pas d'acte mal intentionné ! Et il n'y pas non plus eu de discussion franche et ouverte pendant la rencontre, du moins on n'en a pas entendu parler. Il y avait pourtant bien des sujets à aborder : le dumping pratiqué par la Chine dans le commerce de panneaux solaires, sa manière d'agir face au différend territorial avec le Japon, mais aussi la politique douteuse de Pékin sur la Syrie.

Nouvelles statistiques sur le taux de naissances

Füsschen © Jürgen Feldhaus #3888313

La moyenne est de 1,36 enfant par femme en Allemagne

Die Welt s'inquiète de son côté de l'avenir de l'Allemagne, où le taux des naissances est beaucoup plus bas que dans des pays comme la Suède, la France ou les Etats-Unis. Il s'agit certes d'une décision privée d'avoir ou non des enfants, mais les conséquences se ressentent pour la société entière. La population est déjà en train de diminuer et son vieillissement va bientôt devenir un fardeau trop lourd pour le système social.

Les Lübecker Nachrichten soulignent que le taux de naissance reste toujours aussi bas depuis des années alors que la politique multiplie les initiatives pour encourager les naissances. Des millions ont par exemple été investis dans les allocations parentales, permettant de s'occuper plus longtemps de son enfant à la maison. Mais cela n'a rien changé. Principalement parce que le plus gros problème est toujours là : le manque de crèches et de gardes d'enfants. Tant qu'il ne sera pas réglé, il sera difficile d'allier vie professionnelle et désir de fonder une famille.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !