1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Turquie, Afghanistan et électricité propre

En Une de la presse allemande, toujours des photos, impressionnantes, des inondations qui touchent l’Angleterre. Mais les journaux s’intéressent également aux projets du Premier ministre turc après sa large victoire aux législatives, à l’éventuelle privatisation des chemins de fer allemands ainsi qu’aux réflexions de la coalition gouvernementale allemande sur l’engagement de la Bundeswehr en Afghanistan.

Le centre de l'Angleterre est touché par des inondations spectaculaires.

Le centre de l'Angleterre est touché par des inondations spectaculaires.

Il faut envoyer « davantage de soldats » en Afghanistan, titre la Süddeutsche Zeitung, qui reprend les propos tenus hier par le secrétaire général du SPD. Un renforcement de la mission allemande, c’est également ce que souhaite la chancelière Angela Merkel. Mais cela ne reflète pas l’opinion des Allemands, majoritairement défavorables à l’engagement de la Bundeswehr en Afghanistan. Or le journal explique qu’il n’est pas rare que la population allemande soit en porte-à-faux avec ses responsables politiques. Du temps d’Adenauer c’était à propos du réarmement de l’Allemagne, aujourd’hui c’est sur l’Afghanistan. Néanmoins, ce n’est pas ce genre de questions qui déterminent les choix électoraux, constate la Süddeutsche Zeitung.

La privatisation de la Deutsche Bahn n’est pas acquise, nous informe la Frankfurter Rundschau. Les présidents des Länder sont en effet en total désaccord avec les projets du gouvernement. Ils craignent que le rachat des réseaux ferroviaires par des compagnies privées n’entraîne l’abandon de lignes peu rentables. Les « princes de région » sont d’ailleurs soutenus par l’aile gauche des sociaux-démocrates, qui plaident pour le maintien d’un chemin de fer au service des citoyens.

Comme la plupart des journaux du jour, la Frankfurter Rundschau revient par ailleurs sur la victoire du Premier ministre turc Erdogan aux élections législatives. Une victoire qui « réjouit même le pape ». Un porte-parole du Vatican a en effet salué un « résultat optimal pour l’Europe et les églises chrétiennes ». Die Welt titre également sur les félicitations papales, mais le journal conservateur est nettement moins optimiste sur la victoire de l’AKP : le gouvernement turc va devoir continuer à prouver qu’il soutient une démocratie qui ne trahisse pas la tradition laïque, tout en laissant de la place à la culture islamique. Le monde et l’Europe, poursuit Die Welt, attendent une Turquie pragmatique et moderne.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, le succès d’Erdogan est justement un aval des électeurs au pragmatisme. C’est également l’occasion pour la Turquie de s’ouvrir à sa minorité kurde, dont des députés siègent au Parlement pour la première fois depuis 1991, afin de trouver une solution politique au conflit. Un défi qui en rejoint un autre, sans doute plus urgent, écrit à son tour la tageszeitung : fort de sa victoire, le Premier ministre a tous les pouvoirs et il est libre de décider tout seul. Mais il serait avisé de chercher à coopérer avec les autres forces politiques, en commençant par nommer un candidat consensuel à l’élection présidentielle. Le journal conclut : c’est maintenant l’heure de vérité pour la Turquie d’Erdogan.

La taz poursuit par ailleurs sa croisade contre l’énergie nucléaire en suggérant aux particuliers de passer à l’électricité écologique. En page 4, le journal propose à ses lecteurs un tableau des villes allemandes où le courant « propre » est même moins cher que l’électricité classique. Une initiative d’autant plus intéressante que, comme le remarque Die Welt, les fournisseurs d'électricité envisagent une nouvelle hausse de leurs tarifs au 1er août.

  • Date 24.07.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fs
  • Date 24.07.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fs
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !