1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Turbulences

En ce lundi, la presse allemande se fait l’écho des différentes turbulences du week-end, qu’il s’agisse de la panique des clients d’une banque anglaise et des critiques du président français envers la BCE ou bien de la polémique soulevée par le cardinal Meisner, évêque de Cologne, qui reprend le terme de « culture dégénérée », un terme dévoyé par la rhétorique nazie. Le thème central pourtant de tous les journaux de ce matin est le Congrès spécial des Verts sur l’Afghanistan.

Le crash de l'avion thaïlandais à Phuket fait certes la une de quelques journaux, mais la plupart des quotidiens s'intéressent à de nombreux autres dossiers.

Le crash de l'avion thaïlandais à Phuket fait certes la une de quelques journaux, mais la plupart des quotidiens s'intéressent à de nombreux autres dossiers.

Chaos, dispute, voilà les termes qui reviennent le plus souvent dans les articles consacrés à l’échec de la direction du parti des Verts face à sa base militante. « Tornado bouleverse les Verts » titre par exemple la Tageszeitung, de Berlin, jouant sur l’homonymie qui existe en allemand entre le nom des avions de la Bundeswehr envoyés en mission en Afghanistan et la tornade du « Non » qui, pour reprendre les termes de la Süddeutsche Zeitung, a porté un coup fatal à la réputation politique de Renate Künast, Fritz Kuhn, Reinhard Bütikofer, Claudia Roth et Jürgen Trittin, les actuels dirigeants du parti écologiste. En l’absence de tout concurrent valable, ce désastre pourtant n’aura aucune conséquence personnelle et ne modifiera en rien l’arithmétique du pouvoir chez les Verts.

Des turbulences politiques au vent de panique des épargnants anglais de la Northern Rock, il n’y a qu’une page de « une », à l’instar de celle de la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui revient sur les conséquences concrètes de la crise des « subprimes » américaines. Et de citer les appels au calme du patron de la BCE et de celui de la Banque fédérale allemande pour qui la situation est sous contrôle. C’est ici aussi l’occasion pour le quotidien de revenir dans son commentaires sur les récentes critiques de Nicolas Sarkozy épinglant les grands argentiers européens. Pour le journal, le successeur de Jacques Chirac ouvre un nouveau front. Désormais, c’est : Sarkozy contre tous.

A propos de front, nombre de quotidiens nationaux allemands relèvent aussi la dernière saillie du cardinal allemand Joachim Meisner. Encore lui, titre par exemple la Frankfurter Rundschau. Après avoir déjà créé la polémique en 2005, en comparant l'avortement aux crimes nazis, l’archevêque de Cologne suscite une nouvelle fois l'indignation en Allemagne avec des propos sur l'art "dégénéré", un vocabulaire qui rappelle les heures sombres du Troisième Reich condamnant les artistes modernes de l’époque. Au-delà de ce recours malheureux à une terminologie bannie, ces déclarations indiquent clairement pour le journal le caractère totalitaire de l’univers religieux de Joachim Meisner. Un univers qui n’est pas fait de contrition, de miséricorde et de bonté mais bel et bien d’obéissance et de soumission devant le Dieu éternel, la vérité éternelle et devant les prêtres qui les administrent. Et le journaliste de s’interroger : la religion n’est-elle pas la plus ancienne forme de tentation totalitaire ?

  • Date 17.09.2007
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fI
  • Date 17.09.2007
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fI
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !