1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Tunisie : trois ans après la chute du dictateur Zine el Abidine Ben Ali

C'était le 14 janvier 2011 : Ben Ali prenait la fuite, emporté par une révolte populaire qui va créer une onde de choc dans le monde arabo-musulman. Mais après trois ans de transition, qu'ont pu faire les Tunisiens ?

Mehdi Jomaa a été désigné Premier Ministre après la démission de son prédécesseur issu du parti Ennahda

Mehdi Jomaa a été désigné Premier Ministre après la démission de son prédécesseur issu du parti Ennahda

Trois ans après la chute de Ben Ali, ce qui a été appelé "Révolution" garde un goût d'inachevé. Le chômage, la pauvreté et l'insécurité continuent de nourrir des mécontentements à travers le pays. Et c'est seulement au bout de trois ans qu'une constitution va voir le jour. Et tout n'est pas fini. Comment expliquer la lenteur avec laquelle les choses se mettent en place en Tunisie ? Quels sont encore les défis à relever ? Et comment le pays se prépare-t-il à faire face à ces défis ?

Retrouvez Fréjus Quenum et ses invités : Zied Ladhari, Député à l'Assemblée nationale constituante, et porte parole du parti islamiste Ennahda légalisée en mars 2011 dans la foulée du changement, Abderraouf Ayadi, président du Mouvement Wafa qui signifie "La révolution" et Faysal Chérif, Historien, expert en politique sécuritaire et analyste militaire.

Audios et vidéos sur le sujet