1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tshisekedi lance son offensive politique

La « Majorité présidentielle populaire » de Tshisekedi se met en place en RDC. Après avoir boycotté l'Assemblée nationale, celui qui se considère comme le président légitime cherche à reprendre la main.

A file picture dated 24 October 2011 shows Joseph Kabila, President of the Democratic Republic of Congo, looking on, during the closing news conference at the Francophone Summit in Montreux, Switzerland. A file picture dated 29 September 2011 shows Former Congolese Prime Minister and National President of the Congolese opposition party 'Union for Democracy and Social Progress' (UDPS), Etienne Tshisekedi, iaddends a meeting with another candidate for the presidential elections in DRC Congo, Leon Kengo Wadondo (unseen), in Brussels, Belgium. According to media reports on 09 December 2011, incumbent Joseph Kabila was on 09 December 2011 declared the winner of last month's presidential elections in the Democratic Republic of Congo Bild: dpa/DW-Fotomontage (Nele Jensch)

Bildkombo Etienne Tshisekedi Joseph Kabila Demokratische Republik Kongo

Un contentieux électoral jamais égalé sur le continent. Le vote des 32 millions de Congolais n'aura donc pas suffit à départager le président Kabila et son plus grand rival politique Etienne Tshisekedi. Le leader de l'UDPS vient en effet de créer une nouvelle formation baptisée « Majorité Présidentielle Populaire », en opposition à la MP, la Majorité présidentielle qui soutient Kabila.

Download Leuchtkasten Supporters of Congolese president Joseph Kabila take to the streets in jubilation in Kinshasa, Democratic Republic of Congo, Friday Dec. 9, 2011, after the electoral commission declared their candidate the winner. Kabila won with 49 percent of the 18.14 million votes cast, while longtime opposition leader Etienne Tshisekedi had 32 percent, according to the final tallies released by election commission chief Daniel Ngoy Mulunda. Tshisekedi supporters in the meantime were taking to the streets and setting tires ablaze. (Foto:Jerome Delay/AP/dapd)

Partisans de Joseph Kabila dans les rues de Kinshasa après les résultats des élections en décembre

Amuser la galerie

Une impasse électorale qui pourrait de nouveau mettre à mal la quiétude des Congolais. Selon Valentin Mubake, conseiller politique du candidat Tshisekedi, la répression et la force ne tiendront pas face à leur volonté de rétablir la vérité.

Même si, selon le camp Kabila, ce type de réaction ne peut qu'amuser la galerie, la tension reste perceptible dans ce pays de 70 millions d'habitants. Un pays secoué par une succession de crises depuis la chute de Mobutu.

Auteur : Isaac Dosso
Edition : Jean-Michel Bos

Ecoutez Valentin Mubake, de cette nouvelle « Majorité Présidentielle Populaire » !

Écouter l'audio 00:53

« Nous sommes en train de nous organiser, Kabila n'a pas la légitimité du peuple congolais » : Valentin Mubake ne mâche pas ses mots

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !