1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Tsahal détruit un convoi d'armes en Syrie

L'aviation israélienne a attaqué un convoi routier à la frontière entre la Syrie et le Liban. Tel Aviv n'a jamais caché son intention de réagir militairement si la Syrie perdait le contrôle de son arsenal militaire.

Un avion de combat israélien, de type F-16

Un avion de combat israélien, de type F-16

C'est le syndrome libyen qui se reproduit mais en plus grave. Le syndrome libyen car on voit bien aujourd'hui au Mali que la chute de Mouammar Kadhafi s'est traduite par la disparition dans la nature - en l'occurrence aux mains des terroristes - d'une partie de l'arsenal militaire libyen.

Le gros souci est que la même chose se déroule avec la Syrie. Mais un syndrome plus grave, car une chute du régime de Bachar al-Assad pourrait se traduire soit par une dispersion de son arsenal soit carrément par une rage jusqu'au-boutiste d'un régime aux abois qui pourrait choisir de répandre la guerre dans toute la région.

La source concernant l'information de ce bombardement survenu dans la nuit de mardi à mercredi est en fait liée à la rébellion syrienne. Celle-ci a indiqué que la cargaison comportait des missiles antiaériens et antichars. Donc des armes lourdes assez sophistiqués. Le Liban pour sa part a confirmé que son espace aérien a été violé par la chasse israélienne tout en précisant qu'il n'y a pas eu d'attaque sur le sol libanais.

La population israélienne achète des masques à gaz par peur d'une prolifération des armes syriennes

La population israélienne achète des masques à gaz par peur d'une prolifération des armes syriennes

Armes chimiques

Le Hezbollah a condamné l'attaque. Même si le mouvement chiite pro-iranien, reste un mouvement partagé entre ceux qui continuent à soutenir le régime syrien et ceux qui appréhendent déjà sa chute en pensant à l'après-Bachar al-Assad.

Le gros souci concerne aussi l'armement chimique. C'est le cauchemar de l'état-major israélien : le risque que le régime syrien perde le contrôle de ses armes chimiques et que celles-ci passent aux mains de la rébellion ou des chiites du Hezbollah libanais. Si c'était le cas, « cela modifierait de manière spectaculaire les capacités de ces organisations », a déclaré le vice-Premier ministre israélien Silvan Shalom. En attendant, les demandes de masques à gaz par des citoyens israéliens ont triplé cette semaine.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !