1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Economie et développement

Trop d'obstacles au commerce en Afrique

Routes ou voies ferrées en mauvais état, différences de législation ou de taxes, bureaucratie, barrière de la langue... Le commerce intra-africain butte sur de nombreux obstacles. La Cnuced s'en inquiète.

Dans la province de Tete, au Mozambique

Dans la province de Tete, au Mozambique

Pour un agriculteur nigérian, c'est un véritable parcours du combattant pour aller vendre sa production au Bénin voisin. Barrages de la police ou de l'armée, qui réclame bien souvent des pots de vin, état des routes, retards à la frontière... Il n'en faut pas plus pour dissuader les éventuels candidats au commerce transfrontalier. Dans son rapport 2013 (à lire en anglais) sur le développement de l'Afrique, la Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) se penche sur le retard du commerce intra-africain. Ce dernier ne représente que 11% en moyenne des échanges réalisés par les pays du continent. Un sujet d'Adrian Kriesch.

Dans l'interview de la semaine, il est question du chômage des jeunes en Europe. Les dirigeants de l'Union européenne se sont réunis récemment à Berlin pour tenter de trouver des solutions à ce phénomène qui a pris une ampleur très inquiétante avec la crise. On parle d'au moins six millions de chômeurs de moins de 25 ans en Europe. Pour notre invité, Pierre Royan, du parti français d'extrême gauche Lutte Ouvrière, il existe une solution : il faut interdire les licenciements.

Écouter l'audio 12:30

Trop d'obstacles au commerce en Afrique

Archives

Audios et vidéos sur le sujet