Trop d′injustice sociale en Allemagne ? | Allemagne | DW | 06.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Trop d'injustice sociale en Allemagne ?

En Allemagne, un enfant sur quatre va chaque matin à l’école le ventre vide. C’est ce qui ressort d’un rapport des Nations unies, plus précisément du Comité onusien pour les droits économiques, sociaux et culturels.

default

Dans ce jardin d'enfants de la ville d'Essen, les jeunes bénéficient d'un projet pilote "Santé et éducation pour l'enfance"

Ce comité, qui siège tous les quatre ans à Genève, a émis de sévères critiques quant à la situation sociale en Allemagne, pays qui est pourtant souvent qualifié de "locomotive économique de l’Europe".

C’est le quotidien berlinois « Tagesspiegel » qui, le premier, fait état du rapport onusien. Un rapport épais de dix pages, et selon lequel un quart des enfants en Allemagne sont mal alimentés. Il n’existe pas non plus de véritable programme de lutte contre la pauvreté. Alors que de telles lacunes avaient déjà été relevées par le passé, rien n’a été entrepris pour changer cet état de choses, s’inquiètent les experts onusiens.

Sur le marché de l’emploi, comme dans le domaine social ou sanitaire, il existe encore trop d’injustices, constate encore le rapport. Les familles d’immigrés sont encore confrontées à des restrictions de leurs droits à l’éducation, à la formation et à l’emploi. En outre, les demandeurs d’asile n’ont pas accès aux allocations et aides sociales prévues selon les normes internationales.

Kreis Demmin hat zweihöchste Arbeitslosigkeit in Deutschland

Des jeunes chômeurs à Demmin, dans le Mecklembourg-Poméranie (est de l'Allemagne)

Toujours beaucoup de chômage à l'Est

L'ONU s'alarme également de constater que le taux de chômage est toujours deux fois plus élevé dans l'Est que dans l'Ouest du pays. Autre point qui fâche : la discrimination subie par les femmes lors de la recherche d’un emploi ; une réalité qui a des effets négatifs directs sur les familles et donc les enfants. Par rapport au coût de la vie en Allemagne, et par rapport à d’autres pays européens voisins, l’aide sociale accordée aux chômeurs de longue durée ne permet pas aux familles concernées d’avoir un minimum de qualité de vie, estiment les experts de l'ONU.

Et ce ne sont pas seulement les plus jeunes qui sont victimes d’injustice sociale. Ce sont aussi les personnes handicapées et les plus âgées.

Dans nombre d’hospices en Allemagne, les patients vivent dans des conditions inhumaines, constate le rapport. De nombreuses organisations sociales qui dénoncent depuis longtemps une injustice grandissante dans le pays se voient donner raison par ce rapport.

Un cri d’alarme qui arrive au moment où l’économie allemande est en pleine reprise après la crise, et alors que Berlin s’apprête à vendre 200 chars pour près de 2 milliards d’euros à l’Arabie Saoudite et vient de signer de très importants contrats avec la Chine.

Selon une étude de la DAK, une caisse d’assurance-maladie allemande, de plus en plus d’enfants en Allemagne sont trop gros, en raison d'une mauvaise hygiène alimentaire et souffrent par ailleurs de troubles psychiques. 95 % des médecins ont constaté une augmentation sensible des enfants en surcharge pondérale et 97 % des pédiatres interrogés ont constaté une hausse des cas de troubles psychiques au cours des dix dernières années.

Auteur : Philippe Pognan
Edition : Marie-Ange Pioerron