1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Trop de mariages forcés au Burkina

Amnesty International dénonce dans un rapport les trop nombreux cas de mariages forcés au Burkina Faso. Les jeunes filles, dont certaines ont 11 ans, subissent des violences, avec la complicité de leur famille.

Écouter l'audio 02:04

"Le fait que l'on te dise de respecter les coutumes, comme le lévirat, c'est une forme de violence" (Zio Babou)

Amnesty International publie un rapport ce mardi où elle indique que les mariages précoces volent leur enfance à des milliers de filles dont certaines n’ont pas plus de 13 ans. Elles subissent des violences, ne peuvent pas à se protéger des maladies sexuellement transmissibles. Par ailleurs, le coût de la contraception empêchent les jeunes filles de choisir si et quand elles souhaitent avoir des enfants. Selon Amnesty, les taux de mariages précoces et forcés au Burkina Faso sont parmi les plus élevés au monde. Ce phénomène touche aussi les garçons, comme vous pouvez l'entendre dans le reportage de Richard Tiéné, notre correspondant à Ouagadougou, en cliquant sur le lien ou l'image.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !