1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Carrefour Europe

Trop d'austérité tue la croissance en Europe

Le Portugal considéré comme bon élève a les faveurs des bailleurs de fonds. Mais la population est exangue et l'économie en panne. En Irlande, l'austérité étouffe la demandeintérieure et le pays renoue avec l'émigration.

La population portugaise est épuisée par des plans d'austérité qui se succèdent. Les manifestations se multiplient

La population portugaise est épuisée par des plans d'austérité qui se succèdent. Les manifestations se multiplient

La tension sociale croit au Portugal : des centaines de milliers de personnes ont manifesté en septembre contre l'austérité

La tension sociale croit au Portugal : des centaines de milliers de personnes ont manifesté en septembre contre l'austérité

Le gouvernement du Portugal a bouclé son projet de budget pour 2013. Il doit être voté d'ici le 31 octobre. Il prévoit de nouvelles hausses d'impôts, même si le gouvernement a dû reculer sur un premier paquet d'austérité. Le pays qui bénéficie d'un plan de sauvetage de 78 milliards d'euro accordé par le FMI et l'UE en mai 2011, s' est appliqué à mettre en oeuvre les plans de rigueur réclamés. Mais la récession économique et le chômage qui touche 15% de la population se sont aggravés. Manifestations et grèves se succèdent. Longtemps considéré comme un "élève exemplaire" par les bailleurs de fonds, le gouvernement doit faire face à une grogne montante contre la politique d'austérité. L'eurodéputée Ana-Maria Gomes que nous avons joint à Bruxelles explique pourquoi:

Le "tigre celtique" à nouveau menacé

Des commerces en déclin suite à la crise: l'Irlande a renoué avec sa tradition d'émigration

Des commerces en déclin suite à la crise: l'Irlande a renoué avec sa tradition d'émigration

Longtemps pays d'émigration, l'Irlande est devenue le "Tigre celtique" dans les années 90. Puis après des années de succès économique, c'est en 2008, l'année de la faillite de la banque Lehman-Brothers, l'effondrement brutal. L'Irlande a fait alors des efforts considérables. Depuis 2010 elle a réduit son déficit budgétaire de moitié à 11% du Produit Intérieur Brut (PIB) et doit arriver à 3% de déficit en 2015, comme elle s'y est engagée avec l'Europe et le Fonds Monétaire International. C'est dans ce cadre de que sera dévoilée début décembre la nouvelle loi de finance, avec au menu un troisième budget consécutif d'austérité...Notre correspondant Hervé Amoric a pris le pouls des Irlandais.

La "taxe Tobin" de retour

Et puis dans ce contexte rappelons que onze pays européens, dont la France, l'Allemagne mais aussi le Portugal ont décidé de taxer les transactions financières. Cette décision est souvent célébrée - notamment à Paris -, comme l'ambryon d'une politique économique européenne commune. La réalité est plus floue : on ne connait acutellement ni le type de produits concernés, ni l'impact sur les finances publiques des pays participants ni même l'affectation des recettes. La commission avait évalué qu'elle s'élèverait à 57 milliards d'euros si tous les pays européens y participaient. On en est loin. Le Royaume-Uni notamment y est farouchement opposé. Quant à Berlin et Paris, ils ne sont pas d'accord sur l'affectation de cette enveloppe!

Écouter l'audio 12:30

"Un pays qui recommande à ses jeunes d'émigrer est un pays mort..."

Audios et vidéos sur le sujet