1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Tournant dans la crise ukrainienne

Au lendemain du crash dans l'est de l'Ukraine d'un avion de ligne malaisien qui a fait 298 victimes, les appels se multiplient pour l'ouverture d'une enquête internationale et pour un cessez-le-feu.

Les débris du MH17 dans l'est de l'Ukraine

Les débris du MH17 dans l'est de l'Ukraine

La chancelière allemande Angela Merkel réclame un cessez-le-feu immédiat dans la région. Elle a aussi appelé les Russes à contribuer à une solution politique au conflit en Ukraine. Selon elle, de nombreux indices confirment la thèse selon laquelle l'avion malaisien a été abattu. Mais pour l'heure, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, ne s'avance pas encore sur les éventuelles suites politiques de cette affaire:

« Pour ce qui est des conséquences, il sera décisif de savoir qui porte la responsabilité du crash, si cet avion avec environ 300 personnes à bord a vraiment été abattu. »

Les services secrets américains affirment que l'appareil a été visé par un missile de construction russe. Si cette théorie est avérée, il est possible que les rebelles séparatistes aient confondu l'avion MH17 avec un avion militaire ukrainien.

Des fleurs à l'aéroport de Schiphol en hommage aux victimes du crash

Des fleurs à l'aéroport de Schiphol en hommage aux victimes du crash

Comme la plupart des chancelleries occidentales, le gouvernement allemand réclame la mise en place d'une commission d'enquête internationale indépendante pour faire la lumière sur ce crash. Il appelle notamment les séparatistes à garantir un accès sans entrave aux lieux du drame.

Gernot Erler, chargé des affaires russes au sein du gouvernement allemand, met en garde contre la récupération politique de l'événement:

« Ces dernières heures, il est devenu très probable que l'appareil a vraiment été abattu, mais on ne connaît toujours pas la façon dont les choses se sont déroulées. Il faut se préparer, dans les heures ou les jours à venir, à une bataille de propagande entre les deux parties. »

Pour l'instant, la Russie et l'Ukraine s'accusent réciproquement d'avoir abattu l'avion malaisien dans lequel se trouvaient principalement des Néerlandais.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !