1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Migration

"The Returnees" aide les Camerounais à investir chez eux

Beaucoup de Camerounais qui ont quitté le continent ne veulent pas revenir dans leur pays de naissance ou alors ils se trouvent confrontés à une réintégration difficile. Le projet "The Returnees" leur vient en aide. 

La page Facebook du projet The Returnees.

La page Facebook du projet "The Returnees".

Ils ont quitté le Cameroun étant enfants. Mais désormais, de nombreux Camerounais reviennent chez eux afin d’investir dans leur pays de naissance. Mais très souvent ils doivent faire face à de nombreux obstacles.  C'est le cas de Killian Mayua, un Camerounais spécialisé en informatique et basé au Nigéria, qui ne pense pas revenir dans son pays après avoir échoué de créer sa propre entreprise.

 

Le retour au Cameroun n'est pas toujours facile.

Le retour au Cameroun n'est pas toujours facile.

"Il m'a fallu un peu plus de trois mois et environ 750.000 francs CFA pour créer une société de services informatiques. Nous avons travaillé pendant environ huit mois et, à la fin, notre client principal a décidé que nous ne méritions pas d'être autant payés car nous étions trop jeunes. La seule solution pour moi a été d'évaluer mes pertes et de recommencer."

 

Miranda Oben, experte en informatique basée en Allemagne et fondatrice du projet "The Returnees" connait bien toutes ces difficultés liées à la corruption ou les taxes très élevées noatamment. Des problèmes auxquels les Camerounais qui veulent créer une entreprise doivent faire face. Mais avec son projet qui a pour but d'échanger des informations sur une plate-forme accessible à tous, Miranda Oben veut encourager les Africains à revenir dans leur pays natal - et si possible - leur permettre de créer leur propre entreprise. 

 

Rentrer ou investir 

"Ceux qui sont revenus, comprennent les deux mondes. Ils sont nés au Cameroun, ont grandi au Cameroun, ont quitté le Cameroun à un certain âge, sont sortis dans le monde, ont compris le monde occidental - et ils sont revenus. Et, c'est exactement ce que nous voulons que la diaspora fasse. Soit ils rentrent dans leur pays natal, soit ils investissent. Nous voulons mettre en évidence les personnes qui sont retournées dans leurs pays de naissance. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles elles sont rentrées chez elles, mais elles sont rentrées. Elles ont fait un pas que moi je n'ai pas encore fait. Le Cameroun reste toujours notre ‘chez soi’. Et, après la pluie, le beau temps."

 

Mission et stratégie du projet

Sa stratégie consiste à mettre en avant les histoires inspirantes et positives de ceux qui sont retournés chez eux, afin de montrer aux sceptiques que le Cameroun peut toujours être un pays attractif pour les enfants et petits-enfants du pays. La mission du projet consiste à devenir une plate-forme intégrale pour la diaspora camerounaise et ses citoyens.