1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Terrorisme : vivre avec une nouvelle réalité

La terreur et la peur se sont une nouvelle fois emparées de l’Europe ce week-end. La presse allemande se demande quelle attitude adopter face au terrorisme.

"Londres, Turin, Rock am Ring… La stratégie perfide d’un Etat islamique fragilisé fait effet. La menace terroriste s’est ancrée dans la tête des occidentaux", écrit la Süddeutsche Zeitung... A Turin, il a suffi d’un pétard pour créer un mouvement de panique pendant qu’une foule de 30 000 personnes regardait sur écran géant la finale de la Ligue des Champions. 1500 personnes ont été blessées. Au Nürburgring, le festival Rock am Ring a été annulé le premier soir à cause d’une alerte terroriste, "puis les gens ont continué à danser."

La SZ décrit aussi la réaction des Londoniens, qui, dès lundi, traversaient à nouveau le London Bridge, lieu de l’attaque. "Non, Londres ne s’écroule pas, la ville est en deuil. Mais la ville est trop grande, et de toute façon trop cool, pour succomber à la terreur."

 "La menace islamiste crée une nouvelle réalité, à laquelle les responsables de la sécurité doivent s’adapter, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Mais accepter cette réalité comme quelque chose de fatidique ou qui ferait partie du quotidien et contre laquelle il n’existerait aucune solution, cela n’est pas possible." Le journal salue la fermeté de Theresa May, la Première ministre britannique. "Même des sociétés libres n’ont pas le droit de céder le terrain à des prédicateurs de la haine qui sèment la destruction et la mort."

Reste à voir ce que diront les électeurs lors des législatives maintenues à jeudi. La course entre Theresa May et le chef du parti travailliste, Jeremy Corbyn, s’annonce finalement "passionnante", selon die tageszeitung, qui titre "Une bataille électorale sous le signe du terrrorisme".  Le journal estime que  "la crédibilité de Theresa May a beaucoup souffert ces derniers mois, d’autant qu’elle avait réduit le budget de la police de 18% quand elle était encore ministre de l’Intérieur. Avec pour conséquence qu’il a fallu engager des soldats lourdement armés dans les villes britanniques."

Katar nach dem Boykott (Getty Images/AFP)

Les Qataris se sont rués sur les supermachés par crainte de trouver des rayons vides ces prochains jours.

L’isolement du Qatar

La presse allemande s’intéresse aussi au sort du Qatar, mis au ban par ses voisins. L’Arabie saoudite en tête, les Emirats arabes unis mais aussi l’Egypte ont rompu les liens diplomatiques avec Doha. "Un nouveau jeu avec le feu", dit la taz. Riyad "forge une nouvelle alliance contre son rival iranien. Le Qatar est dans cette perspective peu fiable et se retrouve sanctionné sans ménagement."

La Süddeutsche Zeitung parle même d’une "guerre froide dans le Golfe", et tente de se pencher sur les conséquences. Non seulement, le Conseil de coopération du Golfe pourrait voler en éclat. Aussi, si le blocage dure, il pourrait remettre en question la Coupe du monde de football de 2022.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !