1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tensions en RDC: l'éternel recommencement

Les violences se sont poursuivies dans la nuit de lundi à ce mardi à Kinshasa.Les sièges de plusieurs partis politiques ont été mis en feu et des personnes ont été brûlées. La RDC replonge dans ce qu'elle a déjà connu.

Les élections en RDC ont chaque fois donné lieu à des violences

Les élections en RDC ont chaque fois donné lieu à des violences

Ce mardi matin, des détonations de tirs de grenades lacrymogènes et d'armes à feu se sont fait entendre. Des affrontements entre étudiants et forces de l'ordre ont également été signalés à Ngaba, dans le sud de la capitale Kinshasa. Plusieurs partis politiques ont vu leur siège mis en feu sans que les auteurs ne puissent être identifiés. Mais les opposants pointent du doigt le pouvoir de Joseph Kabila contre lequel les manifestations de lundi avaient été initiées.

Etienne Tshisekedi, le leader de l'UDPS est l'initiateur principal de la contestation

Etienne Tshisekedi, le leader de l'UDPS est l'initiateur principal de la contestation

De nouveaux morts

Selon Félix Tshisekedi, le Secrétaire national de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS de l'opposant Etienne Tshisekedi), cinq personnes ont péri ce mardi dans l'incendie du siège de ce parti. Deux autres sièges de partis ont également été incendiés pendant la nuit: celui des Forces novatrices pour l'union et la solidarité (Fonus) et celui du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP).

Ce n'est pas la première fois que des troubles éclatent en RDC à l'occasion des consultations électorales. A quoi cela est-il dû?

Ecoutez ci-dessous la réponse de Denis Kadima, Directeur exécutif de l'institut électoral pour la démocratie durable basé en Afrique du Sud !

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !