1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Tension sociale: France et Allemagne, même combat?

La presse allemande revient encore ce matin sur les émeutes en France. Affrontements, incendies, fatwa contre la violence, répression et prévention sont des mots qui reviennent dans la plupart des commentaires.

À Clichy-sous-bois, banlieue du 93 où tout a commencé

À Clichy-sous-bois, banlieue du 93 où tout a commencé

La Franfurter Rundschau évoque l’année 1998, celle où la France, championne du monde de football avec son équipe black-blanc-beur, se gargarisait de son modèle d’intégration, tandis que l’Allemagne, elle, confirmait qu’il fallait avoir du « sang allemand » pour prétendre à la nationalité allemande. Mais ces temps sont révolus, estime le journal. Certes, les banlieues françaises ne sont pas conçues sur le même modèle que les quartiers pauvres d’Allemagne, mais les émeutes de l’autre côté de la frontière laissent présager d’un ras-le-bol similaire de la prochaine génération d’immigrés de ce côté-ci du Rhin. En Allemagne non plus, rappelle le quotidien, les jeunes d’origine turque ou arabe n’ont pas de perspective d’avenir : chômage endémique, connaissances linguistiques et résultats scolaires en baisse, exclusion grandissante ; le fossé se creuse de plus en plus dans les villes allemandes aussi.

Un point de vue qui rejoint celui de la Süddeutsche Zeitung. Même s’il n’y a pas en Allemagne de quartier où la population immigrée atteint 90%, comme dans certaines banlieues françaises, le journal est également d’avis que les problèmes rencontrés par les jeunes dans la société allemande sont les mêmes que ceux des jeunes Français.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung, estime elle aussi que les émeutes pourraient gagner l’Allemagne. Et le journal reproche leur attitude aux pouvoirs publics. En France, comme en Allemagne, écrit la FAZ, la société et les hommes politiques feignent d’ignorer les foyers de violence potentiels, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Que fait l’Etat ? se demande pour sa part la tageszeitung. Puis la taz énumère les vaines mesures de renforcement de la sécurité prises par le ministre de l’Intérieur français, Nicolas Sarkozy ; des mesures qui, selon le journal, ont donné à la police des allures martiales. La violence poursuit son escalade, le racisme et l’arbitraire augmentent sur fond de tensions exacerbées. Citons pour finir une caricature de la taz : on y voit un riche Allemand qui revient du golf et dit à son chauffeur : « Ne souriez pas si bêtement, Fritz : si la CDU et le SPD instaurent un impôt sur les riches, je vous le retirerai de votre salaire ! » Et la taz de se demander si, en Allemagne aussi, les voitures ne vont pas bientôt se mettre à flamber…

  • Date 08.11.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71o
  • Date 08.11.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71o
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !