1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tension politique au Togo

Le gouvernement a interdit des marches prévues par l'opposition à Lomé. Une décision prise après des dégâts enregistrés hier en marge d'une manifestation de l’opposition.

Women dressed in red carry a banner as they march during a protest against Togo's government in the capital Lome, December 20, 2012. The banner reads, We, Togolese women, demand: Democratic alternation immediately! - Faure Gnassingbe, step down!. REUTERS/Noel Kokou Tadegnon (TOGO - Tags: POLITICS CIVIL UNREST)

Manifestation de femmes à Lomé au Togo

L’opposition togolaise juge la décision du gouvernement illégale et appelle ses militants à la mobilisation, les jours à venir. Les quelques petits regroupements de manifestants au lieu habituel du rassemblement, à Lomé, ont été vite dispersés dans la matinée par les forces de l’ordre.

Le gouvernement ayant interdit tout rassemblement du 22 et 23 mai.

Dans le camp de la coalition des partis d’opposition, « Arc-en-ciel », et du « Collectif sauvons le Togo», le CST, un regroupement des organisations de la société civile et de partis d’opposition, on ne se sent pas vaincu. (Ecoutez ci-dessous, Me Dodji Apevon, l'un des responsables de la "Coalition Arc-en-ciel").

Les deux mouvements protestent contre le décès en détention d'un opposant et ils demandent la libération des autres détenus dans l'affaire des incendies de deux grands marchés du pays en janvier dernier. Les opposants au régime de Faure Gnassingbé exigent aussi la tenue d’un dialogue avant les législatives qui auront lieu dans les semaines ou mois à venir. Ce que réfutent apparemment les autorités de Lomé. Comme le fait savoir, Gilbert Bawara est le ministre de l’Administration territoriale. (Ecoutez ci-dessous, le ministre Gilbert Bawara).

Tout comme à la veille de toute élection ces dernières années, le Togo traverse une période trouble. Hier les femmes de l’oppositionavaient arpenté des rues de Lomé vêtues de rouge et de noir en scandant des slogans hostiles au pouvoir.

Écouter l'audio 01:23

"Il n'y aura pas de dialogue avant les élections..." (Le ministre Gilbert Bawara)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !