1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tension forte en Centrafrique

Ce lundi matin, des coups de feu étaient encore entendus dans certains quartiers de Bangui après un week end très sanglant qui a vu la mort d'une vingtaine de personnes.

A la mi-journée de ce lundi, la situation restait tendue à Bangui, particulièrement dans le 4e arrondissement de la capitale où selon des témoins, les hommes de la Séléka poursuivaient leurs opérations militaires à la recherche de ceux que le nouveau pouvoir qualifie de miliciens à la solde de l'ancien président François Bozizé. Une habitante de Bangui que nous avons jointe, nous faisait part de coups de feu dans la capitale et de la peur qui s'est emparée de la population. La croix rouge centrafricaine nous a également confirmé la poursuite des opérations militaires menées par la Séléka. Le chef du CICR à Bangui avance par ailleurs le bilan de 17 morts et 45 blessés depuis samedi. Des victimes pour la plupart, des civils.

Francois Bozize

Le pouvoir accuse Francois Bozize d'être derrière ces violences

Le pouvoir accuse Bozizé

Le président centrafricain Michel Djotodia, fraîchement élu à la tête du pays par le Conseil national de transition était ce dimanche sur les antennes de la radio télévision centrafricaine et il a accusé je cite, « des nostalgiques de l'ère Bozizé, à qui des armes ont été distribuées et qui ont assassiné des hommes de la Séléka. C'est un groupe d'individus, les quelques rares qui tiraient profit de cette période, qui sont acquis à Bozizé, qui veulent pousser les Centrafricains à la guerre civile pour qu'ils s'entretuent. Mais les Centrafricains n'en veulent plus et ils ne sont pas prêts de s'entredéchirer », dit Michel Djotodia.

Par ailleurs, un nouveau sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) qui devait initialement se tenir lundi à N'Djamena au Tchad sur la crise centrafricaine a été reporté au 18 avril.

Écouter l'audio 02:43

« Le bilan pourrait s'alourdir »

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !