Tempelhof, la fin d′une légende | Allemagne | DW | 31.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Tempelhof, la fin d'une légende

Fin la nuit dernière, d’un long chapitre de l’histoire aérienne allemande. Deux avions historiques, un Douglas DC-3 et un Junkers JU-52, ont décollé pour la dernière fois du célèbre aéroport berlinois de Tempelhof.

default

Vue aérienne de Tempelhof

Ce matin à zéro heures, ce monumental aéroport construit au milieu de la capitale allemande dans les années 20, puis transformé et élargi dans le style néo- classique de l’architecture nazie, a été définitivement fermé. Un aéroport chargé d’histoire: c’est ici qu’aterrissaient et décollaient dans un allez- venu incessant les avions américains qui ont ravitaillé et maintenu en vie la métropole lors du blocus soviétique de Berlin-Ouest en 1948-49.

Flughafen Tempelhof Schliessung

Le pont aérien a duré de Juin 1948 à Septembre 1949

Plus tard, Tempelhof fut utilisé comme porte de sortie vers l'Ouest et la liberté par les Allemands de l'Est qui avaient réussi à passer le Mur.

D'ici 2011, tout le trafic aérien berlinois, réparti jusqu’ici sur trois aéroports -Tempelhof, Tegel et Schönefeld- doit être regroupé à Schönefeld. De par sa situation en plein centre-ville, Tempelhof est devenu incompatible avec les exigences du transport aérien moderne, notamment en termes de "sécurité" et de "respect de l'environnement". L'aéroport mythique, le plus grand aéroport d'Europe dans les années 1920, n'a accueilli que 350.000 passagers l'an dernier,contre 19 millions en tout à Tegel et Schönefeld, les deux autres aéroports de la capitale. Qu’adviendra -t-il des bâtiments du mythique aéroport de Tempelhof, témoins de pierres d’un riche passé aéronautique?

Plusieurs centaines de personnes tout de noir vêtus marchent à travers les gigantesques halles de l’aéroport au son d’un défilé funéraire. Ils déplorent ainsi la fin d’une ère.

„ Je peux le comprendre. Cet endroit est chargé d’émotions et de souvenirs et lors d’un changement radical, un nouveau départ vers des perspectives toutes nouvelles, il est bon de prendre congé de ce qui va disparaître , de ce qui ne sera plus .“

Halle des Flughafens Tempelhof

C’est ce que déclare Manfred Kühn, chargé par le Sénat de Berlin de développer un concept pour l’utilisation future du bâtiment de 1,2km de longueur. Classé monument historique il ne peut être détruit. La superficie totale de l’aéroport et du tarmac couvrent près de 300 hectares. Une tâche gigantesque, même si ce ne sont pas les propositions qui manquent. Ainsi les investisseurs ont proposé d'y installer des studios de cinéma, un circuit de course automobile, un lac artificiel ou bien encore une énorme centrale électrique solaire. Certains Berlinois, eux, ont formulé l’idée d'y installer des maisons écologiques, bibliothèques, des salles de sport, un musée de l'aviation, ou même de réunir ici les deux zoos de la capitale.

Les plus nombreux projets pour Tempelhof concernent des thèmes aéronautiques. Manfred Kühne:

„Le lien avec l’histoire aéronautique de ce lieu se traduira dans tous les cas d’une facon ou d’une autre, ici à l’intérieur des bâtiments “.

Mais même si un vent d’avenir souffle sur Tempelhof, même si des projets intéressants y verront le jour, de nombreux Berlinois restent inconsolables.