1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tchad: scrutin calme mais entaché de fraudes

Après plusieurs semaines de fortes tensions entre société civile, opposition et pouvoir, le pays a finalement voté dans le calme. Mais des fraudes sont signalées dans le pays - le point au lendemain du vote.

Écouter l'audio 02:25

Journée calme, électeurs mobilisés mais des fraudes, des irrégularités - la journée électorale au Tchad

Six millions d'électeurs étaient appelés aux urnes, hier dimanche 10 avril, pour départager les treize candidats. Parmi les quatorze prétendants à la magistrature suprême, trois sont des habitués de ce rendez-vous de la présidentielle: le président sortant, Idriss Déby Itno qui se présente pour la cinquième fois consécutive et espère bien l’emporter par coup KO, c'est-à-dire dès le premier tour. Autres habitués, l’ancien Premier-ministre, Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye, ainsi que le chef de file de l’opposition, Saleh Kebzabo, qui en est à sa troisième candidature.

Le point sur la journée et les irrégularités constatées, en direct de N'Djaména avec Blaise Dariustone, en cliquant sur l'image ci-dessus.

Le vote a été calme, mais l’atmosphère n’en est pas pour autant sereine, au Tchad. Après un quart de siècle de pouvoir, le régime Déby a provoqué des lésions au sein de

la société tchadienne. L'émiettement de l'opposition, avec des replis ethniques, en est un des symptômes - écoutez l'analyse de Delphine Djiraibé, avocate tchadienne de la société civile et Martin Petry, consultant indépendant allemand sur les questions de droits de l'homme, en cliquant sur l'image ci-contre.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !