1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tchad : liberté provisoire pour quatre personnes.

Au Tchad, deux députés et deux militaires ont été remis en liberté provisoire dans l'affaire de complot présumé visant à déstabiliser, selon les autorités, les institutions de la République.

default

Des symboles de la justice

Les députés Gali Ngotté Gata, Routang Yoma Golong, le général Weiding Assoue et le colonel Amadou Ahidjo sont les quatre personnes qui viennent de bénéficier de cette remise en liberté provisoire. Une décision prise après des auditions sur le fond par le juge d'instruction en charge du dossier.

Le 1er mai, le gouvernement tchadien avait affirmé avoir déjoué un complot d'un "groupuscule d'individus mal intentionnés". Au moins trois personnes avaient été tuées et plusieurs autres, dont des députés et des journalistes tchadiens, arrêtés. Une situation qui fait réagir l'opinion même si le président Idriss Déby Itno a démenti une quelconque "chasse aux sorcières".

Les quatre personnes à avoir bénéficié de remise en liberté provisoire restent toutefois toujours inculpées.

Ecoutez les explications de Me Delphine Djiraibé membre du collectif d'avocats chargé de la défense des personnes interpellées dans le cadre de cette affaire de présumé complot, sur ces remises en liberté provisoire.

Écouter l'audio 01:28

"Le juge a estimé que leur remise en liberté n'aurait pas d'influence sur la procedure" (Me Delphine Djiraibé)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !