1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Série de la semaine

Téléphone mobile au Burkina : la débrouille quotidienne

Depuis quelques années, le téléphone mobile fait partie du quotidien des Burkinabè. Mais avec seulement 40% du territoire électrifié, il faut développer des stratégies pour charger la batterie des appareils.

L'élève Ghislain Nana a trouvé une solution pour pallier le manque d'électricité et charger son téléphone cellulaire. Une batterie de camion usée, quelques bouts de fils et un petit convertisseur acheté chez le boutiquier du quartier. « J'ai une batterie que je fais charger chaque semaine. Je la rapporte à la maison pour brancher mes portables. Je me suis dit qu'étant donné qu'on charge les téléphones avec l'énergie électrique, il peut y avoir un appareil pour convertir l'énergie de la batterie à 4,5 volts ».

Métier : chargeur de téléphone

Pour les commerçants ou ceux qui travaillent sur les sites d'orpaillage, c'est leur motocyclette qui sert de générateur électrique. Ils récupèrent tout simplement l'électricité produite par leur engin. Inoussa Guigma s'en est servi, mais pour se dépanner, nous dit-il : « Avec la moto, on peut brancher le mobile à l'aide de scotch. Pendant que la moto circule, elle charge le telephone et vous pouvez communiquez sans problème. Il faut démarrer la moto afin qu'elle produise de l'électricité pour charger la batterie ».

Avec le boom de la téléphonie mobile, un corps de métier s'est créé au Burkina Faso, les chargeurs de téléphone. Avec une plaque solaire, certains chargeurs font des chiffres d'affaire allant jusqu'à 150.000 francs CFA le mois. Convolbo Amadou : « De la plaque solaire, les fils vont à la batterie. De la batterie ils sont connectés au convertisseur. Le convertisseur transforme l'énergie en courant électrique. Tu fais tes branchements et travailles. On peut charger 100 à 200 mobiles par jour. La charge coute 100 francs CFA par téléphone ».

Reportage : Yaya Boudani (Ouagadougou)
Edition : Anne Le Touzé

Écouter l'audio 02:00

Recyclage et débrouille pour pallier le manque d'électricité

Audios et vidéos sur le sujet