1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Syrie, à quand les véritables pourparlers?

Le Conseil démocratique syrien (CDS), alliance d'opposants kurdes et arabes, a décidé de ne pas participer aux négociations de Genève tant que six de ses délégués kurdes et turcoman n'auront pas été invités par l'ONU.

L'un des thèmes dans les journaux allemands ce lundi : les rencontres préparatoires aux négociations de paix pour la Syrie sous l'égide des Nations unies. A Genève, l'émissaire spécial de l'ONU, Staffan de Mistura rencontre séparément le HCN, principale alliance de l'opposition syrienne, puis des représentants du régime de Damas …

Genf Friedensverhandlungen zu Krieg in Syrien Staffan de Mistura

Staffan de Mistura, émissaire special des Nations unies pourl a Syrie

Mais pour son éventuelle participation aux véritables pourparlers officiels, le HCN pose des conditions …

"L'opposition réclame entre autre l'arrêt du bombardement des populations civiles et la levée du siège des villes encerclées par l'armée gouvernementale", relève die taz."Rien ne serait en effet plus urgent que de mettre immédiatement fin et sans conditions à toutes les atteintes au droit humanitaire. Satisfaire cette exigence est une condition essentielle pour le succès des négociations. Mais quand la principale alliance de l'opposition syrienne, le HCN formule cette exigence de manière unilatérale à l'égard du gouvernement syrien, cela ressemble à de la pure propagande et ne sert à rien, estime le quotidien berlinois.

Genf Syrien Konferenz Riyad Naasan Agha

Riyad Naasan Agha - du HCN, le Haut Comité pour les Négociations, la principale alliance de l'opposition syrienne. (de dos à dr.)

Car tous les belligérants en Syrie (y compris les opposants) commettent de lourdes atteintes aux droits de l'Homme!" Aussi, conclut la taz, les responsables politiques allemands, les experts de la Syrie et les journalistes qui déclarent cette exigence du HCN légitime et nécessaire, ne font-ils que contribuer à un échec de la conférence et à une prolongation de la sanglante guerre civile. Guerre qui a fait plus de 260.000 morts et des millions de réfugiés et déplacés depuis mars 2011 "…


"Quand Moscou affirme qu'il est trop tôt pour parler d'un armistice, on se pose des questions! écrit la Süddeutsche Zeitung. Bachar al Assad a encore renforcé ses opérations et le siège de plusieurs bastions de l'opposition. Les pays occidentaux ne peuvent rien faire pour l'en empêcher.

Genf Friedensverhandlungen zu Krieg in Syrien - Bashar al-Jaafari

Bashar al-Jaafari, ambassadeur syrien auprès des Nations unies et chef de la délégation gouvernementale syrienne à Genève

Car avec son véto au Conseil de Sécurité, la Russie bloque d'éventuelles sanctions, et une intervention militaire directe est impensable, surtout depuis que Moscou a mis son armée de l'air au service du régime syrien. Il ne reste plus qu'à appeler l'opposition à la patience et espérer que l'Iran et la Russie forceront Assad à des compromis au bénéfice de la paix. Que l'opposition ne l'entende pas ainsi, c'est compréhensible ! "conclut le quotidien de Munich…

Tirer sur des migrants aux frontières ?

En Allemagne, les dernières déclarations de la présidente du parti anti-immigration AfD, Frauke Petry et de son adjointe Beatrix von Storch soulèvent une vague de commentaires indignés. Ces deux femmes préconisent que les garde-frontières ouvrent le feu sur tout migrant qui tenterait de franchir illégalement les frontières allemandes.

Afd Bundesparteitag

Frauke Petry, présidente du parti AfD


Pour la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, ces paroles incroyablement haineuses reflètent les positions d'une frange de la population qui prend de l'ampleur. Ces dirigeantes de l'AfD, (Petry et Storch) ne sont pas folles, elles n'ont pas perdu la raison; elles sont froides, calculatrices et cherchent par tous les moyens à recueillir le plus grand nombre possible de voix d'électeurs. Et elles ne font pas un secret du fait qu'elles veulent une autre Allemagne, une autre Europe: "Refermées sur elles mêmes, hideuses et sans doute enclines à la violence ", conclut la FAZ.

Österreich Deutschland Grenzübergang Wegscheid Hanging

Poste frontière entre l'Autriche et l'Allemagne


Le quotidien Die Welt qualifie aussi la présidente du parti AfD et sa vice-présidente de populistes et manipulatrices sans scrupules. C‘est ainsi que l'on torpille toute culture du dialogue, que l'on prépare le démontage d'une Constitution. Ce n'est pas tolérable ! s'indigne le quotidien conservateur.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !