1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Surpoids en Allemagne

La ministre allemande de la santé, Ulla Schmidt s’est prononcée aujourd’hui en faveur d’un plan d’action national contre l’obésité qui doit débuter dès le plus jeune âge. Dans une interview accordée à la télévision publique allemande, elle propose une introduction des pratiques alimentaires à l’école.

Le célèbre saucisse-frites allemand

Le célèbre saucisse-frites allemand

Ceux qui imaginent les allemands sveltes et élancés seront surpris par ces chiffres. 37 millions d’adultes et environ 2 millions d’enfants souffrent d’obésité ou de surpoids en Allemagne. Un problème qui touche 53% des femmes et deux hommes sur trois. Considérant ces données comme un grave problème de santé, le gouvernement fédéral a décidé de prendre le mal par la racine, c'est-à-dire de sensibiliser les plus jeunes. La ministre allemande de la santé, Ulla Schmidt a donné son feu vert à la conception d’un programme national en faveur d’une alimentation saine. Selon elle, ce plan doit commencer à l’école.

« Je pense que dans une société vieillissante, l’alimentation et la protection de la santé doivent impérativement être enseignées à l’école. Nous devons toujours considérer le sport à l’école comme une matière tout aussi importante que les mathématiques et l’allemand. »

Un avis que partage également le ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la protection des consommateurs. Horst Seehofer estime que le gouvernement doit entreprendre de nombreuses mesures contre la nourriture malsaine et l’inactivité. Cependant il souligne qu’il ne faut pas froisser la population.

« Nous ne voulons pas faire une campagne contre certaines tendances, certains aliments ou certaines personnes. Nous voulons juste aider. »

L’Allemagne s’est fixé comme objectif de stopper l’augmentation du surpoids chez les enfants, d’ici à 2020. Pour ce faire, le conseil des ministres a plaidé en faveur de repas plus équilibrés dans les cantines. Même chose pour les plus âgés dans les maisons de retraites. Enfin dans la vie de tous les jours, les notices des produits alimentaires devraient être simplifiées. Au cas où les parents ne les comprendraient pas, leurs enfants qui auront suivi des cours obligatoires d’alimentation pourront peut être les orienter vers une nourriture plus saine.

  • Date 09.05.2007
  • Auteur Emmanuel Lagain
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kh
  • Date 09.05.2007
  • Auteur Emmanuel Lagain
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kh