1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Suppression de près de 10000 emplois à Opel

Le plan d’assainissement de General Motors a confirmé hier la suppression de 12000 emplois en Europe où la firme américaine n’a plus réalisé de bénéfices depuis cinq ans. La filiale allemande Adam Opel prévoit pour ses 9500 salariés menacés, des programmes de reclassement, des départs en pré-retraite ou des primes de départ pour mieux faire passer la pilule. Pourtant elle risque de rester en travers de la gorge comme le souligne la presse allemande ce matin.

Opel manque de profil

Opel manque de profil

Un financier de General Motors avait prédit que derrière le gentil euphémisme ‘assainissement’ se cachait un monstre. Et il avait raison ! Constate la Frankfurter Rundschau. La douleur est certes atténuée par un traitement social, qui en coûtera un milliard de dollars à la maison-mère. Mais l’amputation signifie –t-elle que le patient s’en est sorti? Non, car même en cas de maintien des sites d’Opel, une garantie à 100% de l’emploi n’existe pas.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung de prendre en ligne de mire les managers de General Motors qui, à ce point dépassés, n’ont pu durant des années qu’appliquer des programmes de baisse des coûts les uns après les autres. Il est urgent que le plus grand fabricant de voiture au monde établisse une efficace stratégie pour ses affaires en Europe. Les employés sont conscients de l’âpre concurrence et de la surcapacité sur le marché global de l’industrie automobile. Ils ont donc le droit de savoir comment on préservera durablement les emplois restants.

Combien coûte un salarié d’Opel ? se demande la Tageszeitung de Berlin : Seuls les managers ont la réponse titre le journal pour se pencher sur la désinformations qui a empêché les représentants du personnel de contrer la direction. Le coût du travail est trop élevé en Allemagne. C’est l’argument principal de General Motors. Cependant des chiffres concernant par exemple les charges salariales par pièce, dans les autres pays européens manquent, apparemment par omission. Or l’institut national des statistiques fait état d’une baisse de ces coûts en Allemagne par rapport à ses voisins. Ceci dit compte tenu des particularités de chaque site, entreprendre des comparaisons n’est pas toujours facile concède le journal qui conclu que quoiqu’il en soit le plus grand problème réside, dans une firme comme Opel, en l’absence d’une réelle possibilité pour les employés de contrôler le directoire.

L’accord entre General motors et Opel semble au premier abord satisfaire tout le monde souligne le quotidien Die Welt. D’un coté, pas de licenciements économiques et de l’autre des coûts fixes réduits annuellement de 500 millions d’euros. Il s’agit désormais de mettre au point une stratégie pour Opel. Si la marque convainc de nouveau dans les tests, en revanche sont image continue de souffrir et les rabais incessants y contribuent. Opel a besoin d’un profil clair tout comme Saab, l’autre marque européenne de General Motors. Sans cela cette phase d’assainissement ne sera pas la dernière sur le vieux continent.

  • Date 10.12.2004
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9fa
  • Date 10.12.2004
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9fa
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !