1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Learning by Ear

Suis ta passion – le rêve d’Assétou

Alhousseiny Sakiné, Ténin Coulibaly, Madou Coulibaly, Awa Diallo, Assétou Koné, Atché Bakhaga et Assétou Kanté ont envoyé leur histoire du Mali.

Portrait Teilnehmergruppe Mali. Auf dem Bild ist die « Les inséparables de Faladié »

« Les inséparables de Faladié »

Assétou a un rêve : devenir chanteuse, comme son idole, Oumou Sangaré ! Mais son père ne veut pas en entendre parler. Il estime que chanter et danser devant un public est vulgaire et inapproprié pour une jeune fille respectable. Quand il découvre qu’Assétou a pris des cours de chant en secret et qu’elle se produit sur scène, il chasse sa fille de la maison. La jeune fille trouve refuge dans la maison d’Oumou Sangaré.

Un talent qui se remarque

Quelque temps plus tard, Assétou donne un concert lors de la visite de représentants allemands dans le cadre d’un échange nord-sud. Grâce à l’aide d’Oumou Sangaré, la jeune chanteuse signe un contrat pour faire une tournée en Europe. Assétou devient célèbre, aussi bien en Allemagne que dans son pays, mais son père refuse toujours de la voir et d’accepter son choix de carrière. Quand des journalistes se rendent dans la ville natale d’Assétou et tentent d’interviewer le vieil homme, il les menace avec un fusil. Ce n’est que grâce à l’intervention d’Oumou Sangaré, de la police et d’un de ses amis qu’il accepte de se calmer. Tous arrivent à le convaincre de se réconcilier avec sa fille, mais il pose une condition : elle doit épouser le fils de son ami. Assétou n’est pas d’accord. Elle tombée amoureuse de Martin, un jeune étudiant allemand qui l’a déjà demandée en mariage.

Réconciliation

Son père est fou de rage quand il apprend la nouvelle. Mais son meilleur ami sait comment l’apaiser. Il organise une grande fête de réconciliation, à laquelle Assétou participe à distance, par le biais de Skype. L’histoire se termine bien pour la jeune fille et sa famille, mais aussi pour toute la communauté. Le jeune couple et Oumou Sangaré persuadent une ONG allemande de construire un centre de formation pour les filles et les jeunes femmes. Ils créent aussi la première école de danse moderne à Bamako.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !