1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Succès de la mission européenne en Iran

Le succès de la mission en Iran des chefs de la diplomatie français, allemand et britannique, Dominique de Villepin, Joschka Fischer et Jack Straw, provoque de nombreux commentaires dans les journaux allemands. Teheran s'est engagé à signer le protocole additionnel au Traité de non prolifération, à suspendre tout enrichissement d'uranium et de montrer une "coopération totale" et une "transparence totale" vis-à-vis de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Le changement de ton à Teheran témoigne du succès de l'Occident quand il agit de concert, souligne die Welt. Américains et Européens ont tiré la leçon du désastre irakien. Même les Français, pourtant enclins à s'opposer à Washington, ont bien signifié qu'un développement de l'arme nucléaire en Iran aurait des conséquences très graves. D'où le succès du voyage des ministres des affaires étrangères allemand, britannique et français. L'occident peut respirer.... pour le moment. A plus ou moins long terme, l'Iran voudra se doter de missiles à longue portée, estime die Welt. En tout cas, comme le constate le Financial Times Deutschland, l'Iran a cédé, et la situation s'améliore dans un foyer de crise au moins. La République islamique renonce pour le moment à fabriquer de l'uranium enrichi, elle accepte des inspections sans préavis. Tout cela n'aurait pas été possible sans la pression des Etats-Unis. Mais ce qu'il faut souligner surtout, c'est le succès de la politique étrangère européenne. La visite à Teheran du trio Villepin, Straw et Fischer a montré que les Européens peuvent jouer leur carte en matière de sécurité, à condition d'agir ensemble et d'éviter les divisions, comme dans la guerre d'Irak. Cela dit, c'est le Handelsblatt qui souligne, il s'agissait d'une action soigneusement concertée : les Etats-Unis brandissant le bâton, en l'occurence la menace d'un changement de régime, les Européens se chargeant de la carotte. Ce n'est pas pour les beaux yeux des ministres européens que Teheran a fait des concessions, souligne la Westdeutsche Allgemeine Zeitung. Après l'ultimatum de l'agence de l'énergie atomique, les Mollah n'avaient pas beaucoup de choix : soit ils s'isolaient complètement, soit ils étaient prêts au compromis. Il est encourageant qu'ils aient choisi le compromis.... Les difficultés ne font que commencer, pour la Frankfurter Rundschau : Il est probable que Teheran ne va pas renoncer facilement à fabriquer de l'uranium enrichi. Les contrôleurs vont devoir négocier pas à pas, et l'Iran va essayer de dresser l'Europe et l'Amérique l'une contre l'autre.


  • Date 22.10.2003
  • Auteur Marie Kindler
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/CAxu
  • Date 22.10.2003
  • Auteur Marie Kindler
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/CAxu
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !