Static Kill, la fin du calvaire? | International | DW | 03.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Static Kill, la fin du calvaire?

Static Kill, c'est le nom de la nouvelle opération du géant pétrolier British Petroleum. Il s'agit de boucher définitivement le puits de pétrole à l'origine de la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis

default

Difficile de s'y retrouver entre toutes les tentatives menées par BP depuis le mois d'avril pour venir à bout de la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique. Static Kill est, si l'on veut, une version améliorée de l'opération Top Kill qui avait échoué en mai. Dans les deux cas, il s'agit d'injecter dans le puits endommagé un mélange de matériaux solides et de produits liquides pour empêcher définitivement le pétrole de s'échapper dans la mer.

Ölpest Golf von Mexiko

Malgré des premiers résultats encourageants, l'opération Top Kill, en mai, avait finalement échoué

La différence majeure avec l'opération Top Kill, c'est l'entonnoir posé par BP au mois de juillet. Il a permis jusqu'ici de stopper l'écoulement de l'or noir et donne à Static Kill de bonnes chances de réussite. Malgré tout l'amiral Thed Allen, chargé de la lutte contre la marée noire reste prudent :

"Chacun aimerait que cette affaires soit réglée au plus vite. Mais mon devoir en tant que chargé des opérations, c'est de donner les estimations les plus fiables possible. Mon point de vue est peut-être un peu conservateur mais je le maintiens: nous ne pourrons juger de l'état du puits qu'une fois la boue injectée"

Les ingénieurs de BP doivent encore mener un test d'injection avant de débuter l'opération. Une fois de plus, les habitants du Golfe du Mexique retiennent donc leur souffle et pensent déjà à l'après Static Kill.

Ölteppich Golf von Mexiko 6.5.2010

780 millions de litres de brut et de gaz se sont échappés du puits depuis le début de la catastrophe

Samedi, le Congrès a en effet publié un rapport concernant le recours excessif aux dispersants, des produits chimiques pour lutter contre la marée noire. Thed Allen s'en défend :

"Les personnes qui ont injecté ces produits chimiques ont été amenées à prendre des décisions sans toujours disposer de toutes les informations nécessaires. Tout simplement parce que nous n'avons jamais utilisé ces produits contre une telle quantité de pétrole. Cela a été fait. Si quelqu'un a quelque chose à dire, qu'il vienne me voir. Je suis le responsable."

Static Kill devrait durer environ deux jours. Si la boue parvient à contenir le pétrole au fond du puits, BP injectera ensuite du ciment pour condamner définitivement le puits. Dans le cas contraire, l'entreprise a déjà prévu de lancer une énième opération, baptisée, tenez-vous bien "Bottom Kill".

Auteur: Konstanze von Kotze
Edition: Anne Le Touzé

  • Date 03.08.2010
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/OaxC
  • Date 03.08.2010
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/OaxC
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !