1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

Spectacle à Dortmund, folie à Barcelone

Le Borussia Dortmund a étrillé le Benfica (4-0) tandis que le FC Barcelone a réussi l'impossible face au PSG (6-1).

A Dortmund, le Borussia devait remonter un handicap d'un but face au Benfica, après sa défaite 1-0 à l'aller il y a trois semaines à Lisbonne. Un handicap remonté dès la 4ème minute, grâce à une tête de Pierre-Emerick Aubameyang. Néanmoins, il faudra attendre la seconde mi-temps pour que Dortmund prenne son envol. Et c'est le jeune Christian Pulisic qui a forcé la décision d'un très joli piqué à l'heure de jeu. Le Borussia déroule, le Benfica coule, et encaisse deux nouveaux buts d'Aubameyang. Un triplé qui permet au Gabonais de comptabiliser sept buts en sept rencontres de Ligue des Champions. Victoire 4-0 de Dortmund, qui retrouve donc les quarts de finale de la Ligue des Champions pour la première fois depuis trois ans.

Suarez et Messi montrent la voie

S'il y a eu un gros match à Dortmund, que dire de ce qui s'est passé à Barcelone. Malgré sa défaite 4-0 à Paris lors du match aller, le Barca avait à coeur de se racheter face au PSG. Et dès la 3ème minute, Luis Suarez montre la voie à son équipe, avant que Layvin Kurzawa ne marque contre son camp à cinq minutes de la mi-temps.

A 2-0, le Barca continue d'y croire dur comme fer, surtout qu'à la 50ème minute, les Catalans obtiennent un pénalty, que transforme Lionel Messi. La Remontada (la remontée, en espagnol) se dessine, mais est écornée par un but d'Edinson Cavani à l'heure de jeu pour les Parisiens. A ce moment-là de la rencontre, Barcelone doit en mettre trois pour espérer passer, et Barcelone décide de ne rien lâcher.

Une fin de match historique

Les dernières minutes sont carrément dingues : à la 88ème minute, Neymar met un coup franc. 4-1. Dans les arrêts de jeu, Luis Suarez est légèrement gêné dans la surface, il joue le coup et obtient un pénalty que Neymar transforme. 5-1. Paris ne voit plus le jour. Et dans les dernières secondes du temps additionnel, Neymar trouve Sergi Roberto qui, démarqué, crucifie Kevin Trapp. 6-1, Paris est à terre, le FC Barcelone réussit un exploit retentissant : jamais une équipe n'était parvenue à se qualifier après une défaite 4-0. Voici la réaction de Thomas Tuchel, l'entraîneur de Dortmund, qui a suivi la fin de la rencontre avec ses joueurs à la télévision :

"Il y a 4-1, puis 5-1. Il reste deux minutes à jouer. Alors que nous étions d'humeur plutôt festive après la victoire, nous nous mettons à suivre les deux dernières minutes comme si nous étions concernés. Tout le monde se disait qu'ils étaient capables d'en marquer un autre. Et puis ça a été la folie. Nous pensions avoir réalisé la grosse performance de la soirée, mais à côté de ça, ce n'était rien. S'il y a bien une équipe capable d'un tel exploit, c'est bien Barcelone. Bravo à eux."

On espère au moins autant de spectacle la semaine prochaine pour la suite et fin des huitièmes de finale retour, avec Juventus-Porto et Leicester-Séville mardi, et Atletico-Bayer Leverkusen et Monaco-Manchester City mercredi prochain.