1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

SPD et CDU: main dans la main ?

Les journaux commentent la suite des négociations politique en Allemagne en vue de la formation d'une coalition gouvernementale. La CDU et les sociaux-démocrates ont repris leurs pourparlers ce lundi à Berlin.

La CDU et son alliée bavaroise, l'Union chrétienne-sociale, ont certes remporté les législatives, mais il leur a manqué 5 sièges de députés pour avoir la majorité absolue au Bundestag. D'où la nécessité de conclure une alliance. Le SPD est le plus probable partenaire, note la Süddeutsche Zeitung, mais les tractations pourraient durer plusieurs mois. Les conservateurs comme les sociaux-démocrates devront faire des concessions. Le SPD obtiendra sans doute l'instauration d'un salaire minimum mais pas pour tous les salariés. Les conservateurs devront également prendre conscience que le financement de l'éducation ne pourra pas se faire sans une hausse des impôts.

Pour die tageszeitung, la CDU répondra aux propositions du SPD comme ceci : salaire minium, oui ! Hausse des allocations, peut-être ! Augmentation des impôts pour les hauts revenus : probablement pas ! Mais le SPD joue un jeu dangereux, en acceptant de renoncer à certaines revendications, il risque de fâcher ses partisans. Le parti a promis qu'un éventuel accord de coalition sera soumis au vote des 472.000 membres du SPD. Un pari très risqué, estime le journal.

Mgr Tebartz-van Elst de Limburg s'est rendu à Rome pour rencontrer le Pape François

Mgr Tebartz-van Elst de Limburg s'est rendu à Rome pour rencontrer le Pape François

Die Welt commente également l'affaire de l'évêque catholique de Limburg, Tebartz- van Elst ,critiqué pour ses dépenses outrancières et son fastueux train de vie. Le journal note que ce scandale a déjà des conséquences très regrettables, les organismes de bienfaisance de l'église comme Caritas ont déjà enregistré une baisse notable du nombre de dons.

L'évêque mis en cause s'est rendu à Rome, les journaux notent que cette fois il a pris soin de voyager avec une compagnie aérienne à bas prix.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, ce scandale montre également la richesse de l'Eglise en Allemagne, financée par les impôts. Une Eglise trop riche pour accomplir son rôle auprès des plus démunis. Au moment même où le pape François prône une Eglise pauvre pour les pauvres. D'ailleurs le journal se demande: est-ce qu'un seul prélat a répondu à l'appel de l'évêque de Rome et a ouvert ses portes aux réfugiés africains ou syriens ?

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !