Soutenir la transition démocratique | Vu d′Allemagne | DW | 27.12.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Soutenir la transition démocratique

Les journaux allemands de ce 27 décembre reviennent sur les attentats de Noël au Nigéria ainsi que sur les manifestations contre le pouvoir en Russie.

***Für mögliche Ergänzungen der Karte, wie z.B. andere Sprachen, zusätzliche Orte oder Markierungskreuz, wenden Sie sich bitte an infografik@dw-world.de (-2566), Außerhalb der Bürozeiten an bilder@dw-world.de (-2555).*** DW-Grafik: Per Sander 2011_03_10_Laender_Prio_A_B

Le nord du Nigéria est à majorité musulmane. Le sud est à dominante chrétienne.

Au Nigéria, les islamistes radicaux savent comment se faire remarquer, écrit die Tageszeitung. La série d'attentats sanglants contre des églises chrétiennes lors des fêtes de Noel montre de manière dramatique à quel point les autorités sont impuissantes face au terrorisme. Le quotidien espère néanmoins que l'onde de choc suscitée par ces attaques au niveau international ne va pas retomber. Cela fait maintenant douze ans que le Nigéria a rompu avec l'une des dictatures militaires les plus brutales de la planète et a commencé sa transition démocratique. Le pays dispose d'une gigantesque manne pétrolière. En faire profiter les 160 millions d'habitants et réformer les structures sclérosées du pouvoir, cela signifie s'attaquer aux intérêts de certains, qui se vengent à leur manière. Une transition démocratique pacifique et la mise en place d'un système économique plus juste dans le pays le plus peuplé du continent ; voilà quelque chose qui devrait intéresser le monde entier.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient, elle, sur les persécutions que subissent les chrétiens à travers le monde. Persécutions qui vont des brimades quotidiennes aux crimes monstrueux – comme les attaques du week-end au Nigéria. A une époque où il est tant question de dialogue et d'harmonie, de religions et de cultures, le journal estime qu'il faut saisir chaque occasion pour protester contre les islamistes qui veulent instaurer un régime de terreur et d'asservissement.

epa03030020 A crossed portrait of Russian Prime Minister Vladimir Putin reading 'We are out of your way' during a protest rally against alleged vote rigging in Russia's parliamentary elections, Moscow, Russia, 10 December 2011. Some 50,000 protesters who claim last weekend's Russian parliamentary elections were stolen by the ruling party demonstrated 10 December in Moscow, calling for a rerun of the poll. It was the biggest demonstration to take place in the capital for a decade. EPA/SERGEI ILNITSKY

Vladimir Poutine assure qu'il n'a pas besoin de "tricher" pour gagner l'élection présidentielle

Après les manifestations pacifiques du week-end en Russie, la Süddeutsche Zeitung se penche elle sur le nouveau rôle du peuple dans ce pays. Le message de ces manifestations est clair : les masses ont aussi un pouvoir. La population commence à comprendre qu'elle peut avoir une influence sur la politique de son Premier ministre Vladimir Poutine. Ce dernier joue clairement la montre. Il sait que les manifestants n'ont plus beaucoup de temps jusqu'à l'élection présidentielle du mois de mars. Il sait que pour le moment, il n'existe personne qui soit suffisamment puissant pour le déloger. En revanche, sa malchance pourrait être qu'il finisse par personnifier tous les maux de son pays. Déjà certains amis s'éloignent de lui. Si d'autres suivent, le Premier ministre pourrait bientôt se sentir bien seul. Poutine ne vas pas changer du jour au lendemain. Mais s'il ne fait pas preuve d'un peu plus de compréhension, il ne pourra pas se maintenir longtemps en place.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Aude Gensbittel

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !