1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Sous la canicule les prix du blé flambent

La sécheresse s'est abattue avec une grande brutalité sur l'est de l'Europe. Dans les larges plaines céréalières de l'Ukraine la récolte a commencé. Elle s'annonce maigre ce qui pourrait avoir des conséquences sociales.

FILE--American John Deere combines harvest wheat crop on the fields of the Fatherland farm not far from Kaharlyk town, about 75 miles (120 km) south of Kiev, in the summer of 1996. Ukraine, once the breadbasket of the former Soviet Union, bought more than 1,000 John Deere combines this year in hopes they would help save its ailing agriculture sector. (AP Photo/Efrem Lukatsky)

La sécheresse menace la récolte de blés dans les plaines céréalières de l'Ukraine

Local citizens attempt to extinguish a forest fire near the village of Dolginino in the Ryazan region, some 180 km (111 miles) southeast of Moscow, Wednesday, Aug. 4, 2010. Over the last 24 hours, firefighters have extinguished 293 fires, but 403 others have been spotted while more than 500 have continued to rage over large swathes of countryside, some of them out of control, the Emergencies Ministry said. (AP Photo)

La Russie brûle, les prix des céréales flambent.

Alors que les moissons battent leur plein cet été les marchés des céréales s'affolent: le prix du blé atteint des records historiques sur les marchés d'Europe et d'Amérique, et c'est vers l'Est que tous les regards se tournent. Vers la Russie, deuxième exportateur mondial de blé, et vers l'Ukraine, qui se classait l'an dernier en cinquième position. Une immense plaine céréalière que se partagent les deux républiques d'ex-URSS est en proie à des températures très chaudes et à une sécheresse exceptionnelle depuis début juillet. Une canicule qui chamboule l'équilibre des marché internationaux et pourrait avoir des conséquences sociales. Reportage en Ukraine de notre correspondant à Kiev Camille Magnard.


Russian President Dmitry Medvedev, left, and German Chancellor Angela Merkel shake hands during a press conference upon their talks in the Ural Mountains city of Yekaterinburg, about 1500 kilometers (900 miles) east of Moscow, Russia, Thursday, July 15, 2010. German Chancellor Angela Merkel and Russian President Dmitry Medvedev are expected to oversee the signing of an array of deals between German and Russian companies worth billions of dollars.(AP Photo/Alexander Zemlianichenko)

Une rencontre pleine d'avenir entre le président Medwedew et la chancelière Angela Merkel

Moderniser la Russie

Le coeur de l'Allemagne penche-t-il à l'Est? Lors de son récent voyage en Russie - à la mi- juillet - la chancelière Angela Merkel a renouvé avec un ton plus chaleureux vis à vis de la Russie. Un réchauffement qui a en toile de fonds la perspective d'énormes contrats. Avec un spécialiste des questions européennes, nous revenons sur la signification du voyage de la chancelière Angela Merkel à Moscou le mois dernier. Thomas Gomart, directeur du Centre Russie de l'IFRI (Institut français des relations internationales) souligne que l'Allemagne est le premier partenaire économique de la Russie. Il estime que l'Allemagne manifeste actuellement un certain "désamour" pour le projet européen et pourrait être la clef de la modernisation de l'industrie russe.

Auteur: Elisabeth Cadot`

Edition: Jean-Michel Bos

La rédaction vous recommande