1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Souriez, vous êtes espionné

La cavale de l'ex-employé de la CIA Edward Snowden fait la Une des grands quotidiens allemands. Les éditorialistes commentent surtout les dernières révélations concernant un vaste système d'écoutes au Royaume-Uni.

Le QG du service d'écoute britannique GCHQ (Government Communication Headquarters) à Cheltenham

Le QG du service d'écoute britannique GCHQ (Government Communication Headquarters) à Cheltenham

Selon des informations du quotidien britannique The Guardian, écrit die tageszeitung, l'espionnage des communications téléphoniques et internet pratiqué par le service d'écoute britannique (GCHQ) est d'une envergure exceptionnelle. Le programme, baptisé "Tempora", est encore plus énorme que "PRISM", le programme américain révélé il y a deux semaines par le même quotidien.

Edward Snowden a aussi révélé des cyber-attaques américaines contre des intérêts chinois

Edward Snowden a aussi révélé des cyber-attaques américaines contre des intérêts chinois

Car les Britanniques ne se contentent pas d'enregister le trafic de données : ils enregistrent et analysent le contenu des communications de centaines de millions de personnes à travers le monde.

Des millions de courriels en provenance ou à destination de comptes allemands figurent parmi les données espionnées, souligne Die Welt. Les agissements des services secrets britanniques sont inadmissibles et ne sauraient être justifiés par la seule menace terroriste. Le journal rappelle que la Stasi, le service de sécurité de l'ex-RDA, pratiquait elle aussi l'espionnage systématique des communications, au nom de la sécurité. David Cameron doit se souvenir qu'il est Premier ministre de la plus vieille démocratie du monde.

Manifestations au Brésil

Loin du Royaume-Uni, les quotidiens allemands commentent également le mouvement de protestation qui agite le Brésil depuis deux semaines. La perplexité des autorités face à cette contestation montre à quel point le gouvernement de Dilma Rousseff a perdu depuis longtemps le contact avec le peuple, analyse la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Les Brésiliens semblent avoir pris goût aux manifestations : samedi 22 juin, les femmes défilent contre le sexisme

Les Brésiliens semblent avoir pris goût aux manifestations : samedi 22 juin, les femmes défilent contre le sexisme

Les Brésiliens avaient jusqu'ici peu d'expérience avec les manifestations. Ils semblent avoir pris goût à libérer leur colère dans les rues et rien ne laisse penser que le mouvement va s'essouffler.

Nombreux sont les Brésiliens qui auraient des raisons de faire entendre leur voix. Mais la colère vient surtout de la classe moyenne, souligne la Süddeutsche Zeitung. Les Brésiliens cultivés ne veulent plus accepter de payer des impôts énormes sans aucune contrepartie ou presque. Le journal prévient : les responsables politiques et les élites du pays seraient avisés d'entreprendre des réformes profondes, sinon le Brésil va s'effondrer. Le drapeau brésilien promet "Ordre et progrès". Si le progrès n'aide pas bientôt le peuple, il en sera fini de l'ordre.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !