1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Sotchi: une troika renforcée?...

La troika : Chirac, Poutine, Schröder

La "troika" : Chirac, Poutine, Schröder

- Outre les attentats terroristes en Israel et en Russie, un autre thème largement commenté dans les pages internationales de la presse allemande ce mercredi est la rencontre tripartite entre le président russe Vladimir Poutine, le chancelier allemand Gerhard Schröder et le président francais Jacques Chirac à Sotchi, sur les bords de la Mer Noire...

"Ce quatrième sommet des trois Européens à Sotchi marque le début d’un nouveau chapitre de l’histoire internationale...estime le KÖLNISCHE RUNDSCHAU de Cologne. Ce qui avait commencé de manière improvisée à Moscou en mars 1998, a maintenant pris une forme précise. Désormais, la politique de l’Europe sera influencée par un triumvirat composé d’un conservateur francais, d’un social-démocrate allemand et d’un autocrate russe. Ainsi par exemple, depuis Sotchi, il est clair que le chancelier Gerhard Schröder et le président Jacques Chirac acceptent sans réserve la vision de Vladimir Poutine sur le dossier du terrorisme ... Les répressions les plus brutales contre des minorités nationales restent non seulement sans conséquences pour leurs auteurs, mais sont même justifiées après - coup à l’échelon international..." critique l’éditorialiste...

« Laissant de côté les sujets les plus délicats lors de leur rencontre à Sotchi, les trois dirigeants se sont accordés d’autant plus facilement sur le dénominateur commun du terrorisme international, relève le journal THÜRINGER ALLGEMEINE. En fait, cette troika ne doit son existence qu’ au fait que la Russie, la France et l’Allemagne, opposés à la guerre en Irak, aient été alors délaissés par les Etats-Unis. Mais entre-temps, les trois apprécient ces rencontres régulières. Elles leur permettent entre autres, de mieux répondre aux pressions du président George Bush qui exige de leur part un engagement plus important dans l’Irak de l’après - guerre ."

Pour le STRAUBINGER TAGEBLATT " les Trois , unis dans leur opposition à la guerre des Américains et Britanniques en Irak, ont formé une troika des plus bizarres. Pour avoir un grand ami sur la scène internationale, s’indigne notre confrère, le chancelier n’hésite pas à défendre la thèse qu’aucune irrégularité n’est venue entacher les élections présidentielles en Tchétchénie, un scrutin pourtant entièrement truqué. Et le journaliste de poursuivre, en reprenant un synonyme fréquent en Allemagne pour parler de la France : que fait le président de la Grande Nation ? Il acquiesce : oui, le chancelier a raison. Afin de ne pas remettre en question l’axe Paris - Berlin - Moscou, ils recouvrent la Tchétchénie du tapis vert du terrorisme. C’est bien volontiers que Schröder et Chirac acceptent l’offre de Poutine : 'Amitié contre pétrole' ...

Pour la NÜRNBERGER ZEITUNG aussi, : "Les enjeux sont économiques. Il y va de la création d’emplois, de la relance de la conjoncture. Face à l’escalade des prix du pétrole, la relance risque de s’enliser avant même que l’on ne l’ait remarquée. La Russie, deuxième exportateur de pétrole après l’Arabie Saoudite, peut fournir là une aide fort utile , en haussant la production – ce que Poutine a d’ailleurs promis »...

Philippe Pognan

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !