1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Sommet du G20, quelle place pour l'Afrique?

Plusieurs Chefs d'Etat africains sont attendus ausommet du G20 à Hambourg dans le Nord de l'Allemagne. La Chancelière Angela Mergel avait fait savoir qu'elle accorderait une place privilégiée à l'Afrique.

En principe, l'Afrique du Sud est le seul pays africain membre du G20. Mais plusieurs autres dirigeants vont s'asseoir aux côtés du représentant sud-africain. Ainsi, le président guinéen Alpha Condé y sera présent, en tant que président en exercice de l'Union Africaine, de même que le président sénégalais Macky Sall qui représente le Nepad, le Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique.
L'engagement de l'Allemagne en faveur de l'Afrique dans le cadre du G20 est bien apprécié dans les milieux de décision sur le continent. Mais derrière les compliments, il y a des souhaits précis. Par exemple, que les investissements privés créent des emplois. Un souhait que partage Donna Nemer, directrice du département "marchés financiers" auprès de la bourse de Johannesbourg selon qui “l’idée d’amener des investisseurs privés en Afrique sonne très bien. Nous savons que compte tenu des considérations fiscales dans de nombreux pays qui ont été des donateurs traditionnels en Afrique, compte tenu de ces considérations fiscales, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que l'aide au développement soit la clé de l'essor de l'Afrique". Un avis que partage Mussa Kabumaye, un internaute tanzanien. Le partenariat avec des pays qui sont forts sur le plan technologique peut aider l'économie africaine, écrit-il.

 Les africains doivent décider par eux même

Sur le sujet certains optent pour la prudence. c'est le cas de Maman Sani Adamou, acteur de la société civile du Niger pour qui "on peut se demander si à ce jour, les pays africains ont décliné des besoins précis. Parce que le véritable problème du continent, c'est que ce sont les autres qui proposent pour l'Afrique le chemin à suivre. Mais ce ne sont pas les Africains qui dessinent le contour de ce qu'ils veulent être."
Le sujet suscite beaucoup de commentaires sur la page Facebook en Français de la Deutsche Welle. Aziahonou Mawunyo du Bénin estime que les Occidentaux ne peuvent pas prétendre défendre les Africains en s'accrochant à leurs propres intérêts car "seuls les Africains sont responsables de leur destin", renchérit Patient Paul Ngoyi de la RDC. D'autres utilisateurs appellent les membres du G20 à veiller à ce qu'il y ait la démocratie car sans démocratie, il ne peut y avoir de développement.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !