1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Sommet de l'intégration menacé

Afin d’améliorer la cohabitation entre les différentes communautés qui résident sur le sol allemand, la chancelière Angela Merkel a invité les associations d’immigrés à un sommet sur l’intégration demain à Berlin. Mais certaines associations menacent de boycotter la rencontre.

Cours d'intégration pour étrangers

Cours d'intégration pour étrangers

C’est l’incertitude autour de ce deuxième sommet de l’intégration. Cet événement, qui réunit les associations allemandes d’immigrés est confronté au boycott de certaines d’entre elles, qui s’opposent farouchement aux nouvelles dispositions sur le regroupement familial. Sur les 14 associations conviées à ce sommet, les quatre principales qui représentent la majorité des turcs d’Allemagne ont confirmé qu’elles ne participeraient pas au sommet. Elles entendent par ce boycott s’élever contre la nouvelle loi sur l’immigration, qui exige dans le cadre du regroupement familial d’avoir des notions élémentaires de la langue allemande avant d’être admis pour un séjour prolongé en Allemagne. Ces conditions ne s’appliquent pas aux communautés américaine et japonaise, et Kenan Kolat, le président de la communauté turque, s’insurge contre cette discrimination:

« Ce n’est pas avec des sanctions que l’on va parfaire l’intégration, Si le gouvernement veut qu’on que l’on travaille la main dans la main, il doit davantage nous écouter. C’est ce que le ministre de l’intérieur n’a pas compris. »

Le gouvernement allemand ne l’entend pas de cette oreille, et compte faire passer la loi malgré les protestations de certaines associations. Maria Böhmer, qui est la responsable pour la politique d’intégration au gouvernement, trouve cette loi très positive:

« Cette loi va passer dés qu’elle aura été ratifiée par le président. Elle contient de bonnes décisions auxquelles nous tenons fermement, notamment l’article concernant l’apprentissage de la langue allemande dans le pays d’origine. »

Les associations turques qui menacent de boycotter le sommet sont soutenues par les Verts et le Parti de Gauche qui s’opposent à cette discrimination.

Le plan national d’intégration adopté ce matin par le gouvernement sera débattu lors du sommet de demain,et notamment l’instauration de « cours d’intégration » obligatoires pour les nouveaux arrivants, l’apprentissage de l’allemand chez les jeunes enfants ainsi qu’une meilleure insertion des jeunes immigrés sur le marché de l’emploi.

A ce sujet, un rapport de l’OCDE publié aujourd’hui a conclu que les jeunes diplômés issus de l’immigration sont confrontés a un taux de chômage 3 fois plus important que les jeunes allemands.

  • Date 11.07.2007
  • Auteur Louise Sarant
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kJ
  • Date 11.07.2007
  • Auteur Louise Sarant
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kJ