1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Somalie : il y a 20 ans, le désastre américain

En 1993, des images choquantes de cadavres de soldats américains mutilés, traînés dans les rues de Mogadiscio, font le tour du monde. Un événement qui modifie durablement la politique américaine en Afrique.

default

Militaires américains à Mogadiscio 1992

Ce jour là, la « Bataille de Mogadiscio » qui avait commencé le 9 décembre 1992 se transforme en désastre pour les Américains. Ce sombre chapitre a suscité un changement fondamental dans la politique étrangère des Etats-Unis vis-à-vis de l'Afrique.

Mission à vocation humanitaire

La Somalie début des années 1990 : depuis la chute du dictateur Siad Barre en 1991, le pays est la proie de la guerre civile aggravée encore par le spectre de la famine. Le 3 Décembre 1992, le Conseil de Sécurité des Nations unies décide à l'unanimité l'envoi d'une mission internationale chargée de sécuriser le pays de telle manière à permettre l'acheminement d'une aide humanitaire. Ce sont les Etats-Unis qui prennent alors le commandement de cette « United Task Force ».

Somalien Rebellen Black Hawk Down

Rebelles somaliens

Il y a vingt ans Rashid Abdi, aujourd'hui spécialiste de la Somalie, était étudiant au Kenya. Il se souvient très bien des évènements en Somalie voisine et qu'au début, l'opération était même bien vue par la population:

« Des corridors humanitaires ont été mis en place, des organisations humanitaires sont arrivées et les gens avaient alors de quoi manger. Mais finalement, l'engagement américain s'est politisé, militarisé. Et quand les soldats américains ont été tués, l'opération a abouti à un désastre. »

Une expérience traumatisante

Lors d'une opération américaine en octobre 1993, des miliciens somaliens abattent deux hélicoptères, 18 GI's sont tués. Leurs cadavres mutilés sont traînés démonstrativement dans les rues de la capitale somalienne Mogadiscio. Quelques jours plus tard le Pentagone à Washington ordonne le retrait des troupes américaines en Somalie. Thomas Cargill analyste politique de la « Chatham House » à Londres: « Cela a été une expérience très traumatisante pour les Américains. Cela leur a carrément coupé l'envie de refaire l'expérience de telles opérations à l'étranger et cela pour des années. Ce n'est qu'après le 11 Septembre 2001 que cela a changé de nouveau. Mais jusque là , en Afrique, les USA se sont concentrés sur un engagement humanitaire. »

Somalien Rebellen Black Hawk Down

Défense anti aérienne mobile à Mogadiscio

Au plus tard en 2007, les choses ont de nouveau changé: les Etats-Unis créent alors l'« Africom », l'état-major américain pour l'Afrique, qui a son siège à Stuttgart dans le sud de l'Allemagne. C'est de cette base que sont coordonnées toutes les activités militaires américaines en Afrique, surtout des missions de formation. Depuis 2011par exemple, des militaires américains soutiennent l'Ouganda à rechercher le criminel de guerre, Joseph Kony en Afrique centrale.

Les Américains sont même de nouveau actifs - quoique indirectement - en Somalie Ils y soutiennent en effet l'actuelle mission de l'Union Africaine – l'AMISOM.

Ces derniers mois, l'AMISOM a remporté quelques succès dans sa lutte contre les islamistes et depuis l'automne, la Somalie a un nouveau président: Hassan Cheikh Mohamoud et -après 20 ans de guerre civile-, le premier gouvernement central viable.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !