1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Situation politique tendue en Pologne

A Varsovie, des députés d'opposition occupent depuis vendredi l'hémicycle du Parlement. Ils entendent ainsi protester contre les dérives antidémocratiques des conservateurs du parti PsI au pouvoir.

Une manifestation organisée par un "Comité de défense de la démocratie" en soutien aux députés d'opposition enfermés au Parlement a réuni plusieurs milliers de personnes devant le bâtiment jusque tard dimanche soir, rapportent les journaux. " Un an après leur arrivée au pouvoir, c’est un vent glacial qui souffle dans la rue sur les représentants du PiS, le parti pour le Droit et la Justice", constate le quotidien Neue Osnabrücker Zeitung. "La mobilisation massive des manifestants de l’opposition contre la limitation de la liberté de la presse parlementaire le montre. Et encore plus le revers essuyé par les dirigeants du PiS, début octobre quand, après des manifestations de masse, le gouvernement a dû retirer ses plans d’interdire l’avortement. Cela montre que malgré les atteintes portées à l’Etat de Droit en Pologne la démocratie fonctionne encore." 

 

Sous le titre "La campagne de Kaczynski", la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung relève que le président du PiS, le parti conservateur au pouvoir, Jaroslav Kaczinsky fait partie de cette catégorie de politiciens qui ne considèrent leur pays comme démocratique que si ils le gouvernent eux-mêmes !

Polen Jaroslaw Kaczynski (picture alliance/AP Photo/C. Sokolowski)

Jaroslav Kaczynski (second à g.)le président du PiS, le parti pour le Droit et la Justice plaide pour une ligne dure contre l'opposition

Ce qui est effrayant c’est que de nombreux députés jouent le jeu de Kaczinsky qui mise sur une confrontation totale avec l’opposition. Que cette opposition proteste n’est que tout naturel. Mais, souligne le journal de Francfort, ce faisant elle apporte de l’eau au moulin de Kaczynski qui se présente en défenseur du gouvernement élu (ou pour reprendre sa diction : de la démocratie)".
   
"En Pologne, le gouvernement du parti PiS nationaliste de droite, en place depuis un peu plus d’un an, peut revendiquer une place dans le Livre Guinness des records dans la catégorie "Abolition de la démocratie", souligne la taz, die tageszeitung.

Demonstration Polen (picture-alliance/dpa/M. Obara)

Les manifestations organisée par le Comité pour la défense de la démocratie sont bien suivies

 "Non seulement les atteintes à la Constitution laissent coi, mais aussi la rhétorique du gouvernement qui ose se présenter comme la victime de possibles tentatives de renversement par l’opposition ! Que doit on conclure sinon des déclarations de la chef de gouvernement Beata Szydło et du président du parti PiS Jarosłav Kaczyński ? Szydło qualifie les protestations de l’opposition de "scandaleuses", car elles nuiraient aux intérêts du pays. Quant à Kaczyński, il accuse lui l’opposition de répandre la terreur ! Non, Monsieur Kaczyński", affirme le quotidien berlinois, "c’est plutôt votre gouvernement qui terrorise la population!"

 

Autre thème: La situation sécuritaire et politique en Turquie 


"Une guerre civile menace-t-elle la Turquie ?" s’interroge encore la taz de Berlin. La peur que le conflit entre l’Etat turc et la guérilla kurde du PKK ne dégénère en une guerre entre Turcs et Kurdes qui déchirerait le pays est bien là, écrit le journal.

Türkei Kayseri Explosion Bus (Reuters/T.Bulut)

Attentat terroriste dans la ville de Kayseri en Turquie attribué aux séparatistes kurdes

A la longue, aucune société ne peut surmonter semaine après semaine des attentats à la bombe avec des centaines de victimes, sans en tirer des conséquences politiques. Avec sa rhétorique martiale et ses répressions contre les opposants dans tout le pays, le président Recep Tayyip Erdogan a certes renforcé ses nombreux partisans à la base, relève die tageszeitung, mais sa guerre contre la terreur n’a pas rapproché d’un centimètre le pays d’une solution du conflit et de la paix! "
 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !