1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Situation explosive en Libye

Le feu continue toujours de ravager l'important site de stockage de carburant situé près de l'aéroport de Tripoli où des combats entre milices rivales se poursuivent. Les autorités craignent une explosion.

L'incendie qui ravage l'immense dépôt de stockage d'hydrocarbures n'a pu être maîtrisé en raison de violents combats selon le gouvernement

L'incendie qui ravage l'immense dépôt de stockage d'hydrocarbures n'a pu être maîtrisé en raison de violents combats selon le gouvernement

La grande crainte des autorités libyennes est une propagation des flammes aux réservoirs de gaz ménager, ce qui causerait une explosion avec des dégâts sur un rayon de 3 à 5 km, selon les responsables de la Compagnie nationale libyenne de pétrole. C'est dimanche soir que l'incendie a été déclenché par l'explosion d'une roquette sur un réservoir contenant plus de 6 millions de litres de carburant. Les flammes ont ensuite atteint un deuxième réservoir contenant plus de 10 millions de litres de dérivés de pétrole. Conséquence : l'incendie a été déclaré hors de contrôle.

Actuellement Tripoli attend sept avions de lutte contre les incendies envoyés par l'Italie. Face à cette situation et à l'évacuation des étrangers en raison de l'insécurité, le gouvernement libyen apparait plus que jamais isolé et impuissant.

Les affrontements entre milices rivales se poursuivent à Tripoli et Benghazi.

Les affrontements entre milices rivales se poursuivent à Tripoli et Benghazi.

Que fait l'Union africaine ?

Sur le plan diplomatique les Occidentaux s'accordent sur la nécessité d'un cessez-le-feu. En revanche, on entend peu l'Union africaine sur le sujet. Explications de Moussa Akssar éditorialiste et spécialiste des questions sécuritaires :

« L'Union africaine avait lancé un appel pour qu'il n'y ait pas d'intervention en Libye. Les Occidentaux n'ont pas suivi cet appel et voilà les conséquences. La seule marge de manœuvre c'est de s'appuyer sur les puissances régionales. Vous avez l'Algérie, l'Egypte, vous avez des pays limitrophes de la Libye... avec eux, on peut s'entendre sur un minimum, faire une transition vers un Etat, puisque là, il n'y a plus d'Etat, il y a des embryons de clans. Ensuite, si cette action politique ne marche pas, imaginer une action militaire. Mais ce sera difficile parce que vous avez plusieurs clans qui se partagent le pays. »

Pour les Etats-Unis, l'Allemagne ou encore la France, les Nations unies ont également un rôle essentiel à jouer pour faciliter le processus politique pour la stabilisation de la Libye.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !