Siegfried Lenz: à 82 ans, succès commercial | Culture | DW | 07.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Siegfried Lenz: à 82 ans, succès commercial

A 82 ans, Siegfried Lenz publie "Schweigeminute", une minute de silence: un roman d'amour bouleversant qui caracole en tête des meilleures ventes. En 1968, Lenz avait connu un succès mondial avec "La leçon d'allemand".

ARCHIV - Der Schriftsteller Siegfried Lenz, aufgenommen während eines Interviews in seiner Wohnung im Stadtteil Othmarschen in Hamburg (Archivfoto vom 23.05.2008). Schweigeminute, die erste Liebesnovelle im Leben des 82-jährigen Schriftstellers, liegt auf Platz zwei der Spiegel-Bestsellerliste. Mehr als 100.000 Exemplare sind schon nach zwei Wochen verkauft worden. Foto: Jens Ressing dpa (zu dpa-Literaturdienst vom 16.06.2008) +++(c) dpa - Bildfunk+++

Siegfried Lenz publie "Schweigeminute"

C'est l'un des derniers géants de la littérature allemande de l'après-guerre, avec Günter Grass et Martin Walser. Son roman « La leçon d'allemand » sur le nazisme au quotidien, publié en 1968, a fait le tour du monde et lui a assuré une notoriété internationale. A 82 ans, il publie un roman où figure une scène d'amour - comme il ne l'avait plus fait depuis les années 50,. C'est dans « Schweigeminute », une minute de silence, un très bref roman, presque une nouvelle, un ouvrage en tous les cas bouleversant. Il est question de Siegfried Lenz:

Die Schriftsteller Günter Grass (r) und Siegfried Lenz sitzen am Sonntag (01.06.2008) in Lübeck Pfeife rauchend im Garten des Günter-Grass-Hauses. Die beiden Literaten trafen sich im Rahmen einer am Sonntag beginnenden Ausstellung «Ein Bürger für Brandt. Der politische Grass» über ihr Wirken zugunsten des Politikers Willy Brandt in den 1960er Jahren. Beide hatten 1967 die Sozialdemokratische Wählerinitiative mitbegründet. Die Ausstellung, die bis zum 31. August im Günter-Grass-Haus in Lübeck zu sehen ist, beleuchtet die Entwicklung und die Hintergründe von Grass' bis heute andauerndem politischen Engagement. Foto: Wolfgang Langenstrassen dpa/lno +++(c) dpa - Bildfunk+++

Günter Grass et Siegfried, les géants de la littérature allemande d'après-guerre


« Comme nous sommes en pleine saison olympique, permettez-moi de vous dire que la littérature ne respecte pas les mêmes règles que le sport : il n'y a pas de figures imposées suivies de parcours libre. Les écrivains n'ont pas besoin de se soumettre à des figures imposées - qui seraient des critères historiques ou moraux - avant de se lancer dans des romans d'amour. »


C'est une histoire simple : un élève, Christian, 18 ans, s'éprend de son professeur d'anglais Stella. Une belle jeune femme, poétique et intrépide. Christian et Stella s''engagent, très lentement, dans une passion amoureuse. Personne n'est au courant. Et puis c'est le drame. Stella succombe à un accident de bateaux dans la baie du petit port fictif du nord de l'Allemagne dans lequel se déroule l'action. La Mer baltique, les espaces sauvages du Schleswig-Holstein et du Danemark parcourent l'œuvre de Siegfried Lenz. Les pêcheurs et les ouvriers des ports des îles de la Baltique sont à l'origine de ses plus belles pages :

schweigeminute von siegfried lenz Kopie.gif


« C'était le propriétaire d'une petite maison sur l'île danoise d'Alsen où j'ai passé mes étés, pendant trente ans. Il ramassait des rochers et des pierres au fond des mers. Il les ramenait au port où il effectuait toute sorte de réparations. Il rendait de nombreux services aux propriétaires de bateaux à voile. Et il m'a tout simplement beaucoup inspiré. »


Et ce Danois devient, dans « Une minute de silence », le père du jeune Christian. Une minute de silence qui a lieu au tout début du livre de Siegfried Lenz, alors que les élèves et les professeurs se recueillent, au cours de la veillée funèbre à la mémoire de Stella. Les mots manquent alors à Christian pour parler de sa douleur devant ses camarades. Ils lui reviendront au cours d'une longue évocation d'un bel été, qui constitue le cœur du roman. La minute de silence où tout redevient palpable: un premier amour, pour toujours impossible


« Eh oui, c'est ainsi : apprendre à vivre, c'est aussi s'attendre au pire, ou tout à moins apprendre à affronter le malheur. »


« Schweigeminute », une minute de silence, est paru aux Editions Hoffmann et Campe et figurent parmi les cinq premières places de la liste des meilleures ventes actuellement en Allemagne. A lire également de Siegfried Lenz, « Une leçon d'allemand », qui évoque la manière avec laquelle le nazisme pénétra les esprits allemands avant la guerre. Il est question notamment des lois nazies sur l'art dit « dégénéré ». L'un des ouvrages essentiels de la littérature allemande du 20e siècle, traduit en sept langues, dont le français, chez Laffont.




default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !